Montpellier-web-commercants
René Revol, Maire de Grabels, Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Zohra Dirhoussi, Adjointe au Maire de Grabels, Conseillère métropolitaine de Montpellier Méditerranée Métropole (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le Maire de Grabels et Vice-Président de la Métropole, délégué à la Gestion raisonnée, écologique et solidaire de l’eau et de l’assainissement, et son adjointe et conseillère métropolitaine, Zohra Dirhoussi, confirment leur opposition « à la création d’un nouveau stade de football en remplacement du stade emblématique de la Mosson ».

Pour le Maire de Grabels, commune très proche du quartier de la Mosson, et auquel les « habitants de Grabels sont très attachés » au stade historique, le projet de nouveau stade est une gabegie, « il serait plus raisonnable de réinvestir sur le stade la Mosson ».

VOIR AUSSI : Montpellier : Un nouveau stade de football, pour la saison 2024-2025, financé « par la famille Nicollin et ses partenaires privés »

Pour l’élu, France insoumise, reconduit dans ses fonctions en juin dernier, et membre de la majorité métropolitaine, ce projet est, avant tout « une perte humaine, sociale, et économique, pour le quartier de la Paillade. Ce stade appartient à l’âme de ce quartier et doit y rester. Le caractère inondable du terrain peut être réglé par la construction d’une digue, comme nous l’avions démontré en 2015 ». Il s’agirait aussi d’un enjeu écologique, « l’installation prévue de ce nouveau stade se fait dans une zone sud déjà fortement encombrée, ce qui va accroitre l’engorgement automobile et la pollution de l’air. » 

« Nouveau Stade : 1/0 pour le béton ! »

Une position soutenue par la conseillère métropolitaine d’opposition, Clothilde Ollier, « Monsieur le Maire Michaël Delafosse nous offre aujourd’hui la double peine par la relance d’un grand projet du monde d’avant sur cette zone naturelle. »

Et l’ancienne candidate aux municipales de continuer, « quel symbole envoyé par la majorité, dans une période d’urgence écologique, économique et sociale absolue telle que la nôtre, que de construire ce nouveau stade au milieu des mastodontes de la grande distribution, sur des terres agricoles et d’abandonner le quartier populaire de la Paillade ». « Après le béton promis aux quartiers Verchant et Cambaceres voici venir le nouveau stade et ses commerces, une nouvelle couleuvre pour des élus prétendus écologistes, complices de cette politique écocide. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Pierre Ricordeau, D.G ARS Occitanie : « L’incidence du virus est extrêmement inquiétante »

Pierre Ricordeau, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé Occitanie a fait ce jour un point presse en visioconférence sur l’évolution de la situation sanitaire en Occitanie. « Une circulation du...

Montpellier : Le Bar des sciences revient pour une saison 2021, « Qu’est-ce que la Covid-19 aura changé pour vous ? »

Le Bar des sciences revient avec une saison 2021 en Live sur la chaîne YouTube de l’UM. Le Bar des sciences, produit par l’Université de Montpellier, en partenariat avec l’INRAE,...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS