Conseil départemental : Jérémie Malek quitte le groupe Hérault Citoyens

Le Conseil départemental de l'Hérault, à l'heure du Covid-19 (CR Hérault)

Le conseiller départemental du Canton Montpellier V a décidé de quitter le groupe proche de l’ancien Maire de Montpellier Philippe Saurel.

VOIR AUSSI : Insécurité à Montpellier : Michaël Delafosse et huit parlementaires conviés au ministère de l’Intérieur

Élu depuis le 29 mars 2015, le conseiller a décidé de s’engager « en toute indépendance, avec les pouvoirs en place, jusqu’à la fin de [s]on mandat de Conseiller Départemental ». Pour Jérémie Malek, ce ralliement est à mettre au compte de la politique de « sécurité » du Maire de la Ville.

Conseil départemental : Jérémie Malek démissionne du groupe Hérault Citoyens (CR Jérémie Malek)

Dans un communiqué, celui-ci explique, « depuis de nombreux mois, la sécurité est au cœur de l’actualité de Montpellier, notamment dans le centre-ville. Conseiller Départemental de Montpellier V, canton qui englobe le  centre-ville, j’ai alerté à maintes reprises l’ancien maire et ses adjointes successives déléguées à la sécurité sur la dégradation permanente de la tranquillité publique. » « Je m’associe à Michaël Delafosse dans sa détermination à s’occuper, dès le début de son mandat, de la sécurité des Montpelliérains tout en valorisant les missions premières de la Police municipale auprès de la population. Aujourd’hui, à leur contact, je constate que les Montpelliérains sont satisfaits des réponses apportées par Michaël Delafosse dans ce domaine ».

En pratique l’élue a décidé de se mettre « à sa disposition pour travailler de façon coordonnée et pragmatique sur l’ensemble des problématiques qui touchent le canton V de Montpellier (Écusson, Gambetta, Gare Saint-Roch, Plan Cabanes, Figuerolles,  Cité Gély, La Martelle, La Chamberte, Montpellier Village) ».

On ne sait si l’appel de l’élu sera entendu, mais une chose est sûre, les élections départementales approchent à grand pas.