Montpellier, 1er mai 2021 arrivée du cortège place de la Comédie (©JPV)
Montpellier, 1er mai 2021 arrivée du cortège place de la Comédie (©JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Cette journée internationale des travailleurs pour défendre « les droits sociaux et les libertés » a rassemblé plus de 2.000 personnes à Montpellier, malgré la pluie. Une volonté commune de « s’engager avec détermination pour l’emploi, les salaires, les services publics, la protection sociale, les libertés et la paix dans le monde. »

Le rendez-vous était donné à 10h30 devant les grilles du centre chorégraphique national, occupé depuis plusieurs semaines par les intermittents du spectacle. Un boulevard Louis-Blanc en musique, manifestants masqués pour cause de Covid, des parapluies partout, un drone sécurité globale aurait eu du mal à faire son job, avec cette météo.

« Macron Danger Global »

Un parcours rapide : direction Henri IV, passage obligé devant les jardins du Peyrou, avant de passer sous l’Arc de Triomphe, et dévaler la rue Foch, pour retrouver la place de la Comédie. Mais un parcours suffisant pour faire entendre toutes les revendications, montrer les réelles craintes et réticences, quant à la politique du gouvernement. Avec les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires, les Gilets Jaunes étaient bien présents avec des banderoles à leur couleur indiquant « Macron Danger Global. » 

« On a faim ! »

« Précarité étudiante, on a faim ! » Le cortège s’est élancé avec, à sa tête les jeunes et les étudiants, entre autres soutenus par le syndicat de combat universitaire de Montpellier (SCUM). La crise sanitaire a mis en évidence, le quotidien des vies de nombreux étudiants, réduits à un véritable parcours de survie.

Pandémie. L’ambition d’inventer le « Monde d’après » née au début de la crise va-t-elle résister aux différents plans de Relance à venir ? Ce 1er mai 2021, sera le dernier du quinquennat d’Emmanuel Macron, le prochain se fera selon toute vraisemblance, dans l’entre deux tours de l’élection présidentielle 2022.

La mémoire d’un mandat agité est dans tous les esprits, et s’impose naturellement dans le cortège : restrictions des libertés, emplois, salaires, gestion de la crise Covid, les revendications étaient variées. Et la contestation de la réforme de l’assurance-chômage qui a ouvert cette mobilisation revenait de façon récurrente.

« Lutte sociale, lutte climatique, c’est le même combat »

« Nos conditions de travail sont vos conditions de vie » déclarait Rémy Ruiz délégué CGT au CHU de Montpellier, au coeur de la crise sanitaire. Ce 1er mai 2021, le responsable syndical dénonce un « système inégalitaire qui s’effondre à chaque crise, et qui ne supporte pas l’imprévu. » À Paris, ce même jour, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT s’inquiétait du fait que durant « la pandémie, ce sont des entreprises, notamment des grands groupes, qui en profitent pour restructurer. »

À Montpellier, Rémy Ruiz souligne : « cette logique d’accumulation des richesses au profit de quelques-uns dénature nos vies, nos situations sociales, notre avenir […] et notre environnement immédiat. Donc, lutte sociale, lutte climatique, c’est le même combat, parce que c’est le même problème, c’est le capitalisme en général. »

[VIDEO] Interview avec Rémy Ruiz délégué CGT au CHU de Montpellier :

Pendant ce temps à l’Élysée, Macron souhaite « un nouveau modèle de prospérité »

« Nous nous donnons cinq ans pour rétablir les finances publiques après la crise » indiquait Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, début avril. De son côté Emmanuel Macron annonce vouloir « un nouveau modèle de prospérité » pour l’après-Covid. Une petite phrase lâchée lors de la traditionnelle cérémonie du muguet du 1er-Mai à l’Élysée.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Serge Ragazzacci : « le 1er mai doit être un signal optimiste, pour rappeler la nécessite de se battre pour un monde de justice »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Rugby : Pourtant favoris, La Rochelle a coulé face à Montpellier !

Dans une saison qui restera à plus d’un titre inédit, le Montpellier Rugby entamait ce samedi 8 mai, sous un soleil de plomb, un calendrier démentiel avec pas moins de...

Covid-19 : Diminution des indicateurs épidémiques en Occitanie

Près de 2,4 million de personnes ont à ce jour reçu au moins une dose de vaccin en Occitanie et plus de 700 000 personnes ont déjà bénéficié de la...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.