© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) livre les premiers résultats de l’enquête nationale sur l’adoption d’enfants pupilles par des couples de même sexe.

A ce stade de l’enquête, en cours jusqu’au 30 mai, l’association constate que 44 couples ayant répondu sur 220 sont parents à l’issue du parcours d’adoption.

Leur « profil type » :
– Un couple d’homme (86%),
– agréés à l’âge moyen de 35 ans,
– apparentés après 2 ans et 4 mois d’agrément,
– ayant accueilli un enfant de moins de 6 mois (90%) et en bonne santé (90%),
– dans le département dans lequel ils ont obtenu l’agrément (93%),
– et qui n’ont pas ressenti de discrimination de la part des services de leur département (93%).

Toutefois, ces résultats provisoires font apparaître des zones d’ombre pour certains départements : soit l’attente après agrément y semble anormalement longue (au regard des statistiques de l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance – ONPE), soit une majorité de couples signalent avoir ressenti différentes formes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle.

L’exemplarité de certains départements dans l’égalité de traitement des candidats à l’adoption ne doit pas occulter ou rendre acceptable le comportement d’autres départements qui continuent de bafouer la loi en discriminant les couples de même sexe. L’APGL saisira les instances concernées pour sanctionner ces traitements discriminatoires.

L’enquête, menée 7 ans après le vote de la loi dite du « Mariage pour tous », vise à rendre plus factuelle une réalité difficile à quantifier et très disparate sur le territoire français, tant sur la délivrance des agréments que sur l’accueil des enfants par des couples de même sexe. Seul un nombre encore plus important de réponses permettra d’augmenter la fiabilité des résultats. C’est pourquoi l’APGL invite les personnes concernées à répondre à son enquête, et poursuit des investigations plus approfondies dans les départements dont les pratiques posent questions.

Catherine Clavin et Doan Luu
Co-présidents de l’APGL

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES