© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Chaque année, un dispositif de surveillance renforcée  est mis en œuvre par les autorités sanitaires et leurs partenaires du 1er mai au 30  novembre.

En pratique, le moustique tigre est implanté et actif depuis plusieurs années dans l’ensemble des départements de la région Occitanie. Pendant sa période d’activité  en métropole, l’objectif  est à la fois de limiter leur prolifération et de prévenir le risque de transmission des virus  dont ils peuvent être le vecteur (chikungunya, dengue ou zika).

Le dispositif de surveillance renforcée repose sur : 

  • Une surveillance renforcée des populations de moustiques (surveillance entomologique).
  • Une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où ces moustiques sont présents et actifs.  La lutte contre ces moustiques et leurs larves constitue l’un des principaux moyens d’éviter la transmission de virus.
  • Le dispositif de surveillance renforcée implique aussi une surveillance médicale renforcée des cas humains des maladies que ce moustique peut véhiculer :  chikungunya, dengue et Zika (surveillance épidémiologique).

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES