André Deljarry et Jacques Witkowski (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

C’est sous un soleil quasi estival que quelques chroniqueurs locaux attendaient Jacques Witkowski et André Deljarry, la semaine dernière, sur le parvis du site actuel de Montpellier Business School.

Actuel ? Le déménagement est plus que jamais dans les tuyaux, pour le plus grand bonheur d’André Deljarry. Il a longuement été évoqué, mais pas seulement…

En dehors du futur déménagement de la prestigieuse école de commerce héraultaise en perte de vitesse, le plan de Relance, voulu par le Gouvernement et mis en place notamment par les services de l’Etat dans le département, a été l’autre sujet d’échanges entre le Préfet, Jacques Witkowski et le Patron de Montpellier Business School (MBS.) et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Hérault (CCIH.).

« Le plan de Relance est concret. Il faut se dire les choses. »

« Malgré la crise, depuis 13, 14 mois, on (l’Etat, ndlr) fait des choses incroyables. Alors que la fin approche. On doit anticiper la sortie de crise et c’est pour cela que L’Etat intervient concrètement pour le territoire entier et ce travail, ce fameux plan de relance se compose de 7 axes différents certes, mais très précis« , entame le Préfet Jacques Witkowski avant de filer à une « visioconférence sécurisée avec diverses personnalités régionales en Préfecture« . Celui qui est en poste dans l’Hérault depuis 30 mois laisse ainsi la place et l’honneur de détailler ces axes à Emmanuelle Darmon, jeune Secrétaire générale adjointe de la Préfecture de l’Hérault.

Parmi ces différents axes, le soutien à l’économie circulaire, à l’emploi et aux petites entreprises locales  représente plus de 620 millions d’euros dans les années à venir. A l’heure où les écologistes ont remporté plusieurs combats majeurs et plusieurs grandes villes lors des municipales du printemps 2020, la décarbonation de l’industrie héraultaise et le soutien à un nouveau tourisme défini comme étant un « tourisme durable » constituent deux autres axes forts pour ce vaste plan de relance. Dans les faits, ces deux domaines avoisinent les 60 millions d’euros d’engagements par l’État.

Dans le détail, l’État accélère son soutien à des projets visant à « améliorer durablement l’efficacité énergétique de tout un site industriel comme par exemple via le remplacement de fours à gaz mais aussi l’optimisation de groupes froid sur certains sites spécifiques« , comme l’a expliqué la collaboratrice du Préfet de l’Hérault.

Un nouveau campus pour septembre 2024 !

« Je n’en démords pas. L’objectif demeure le même. On ouvrira à la rentrée de septembre 2024, un immense Campus MBS dans le nouveau quartier Cambacérès ». C’est par ces mots que l’actuel Président de l’Ecole de Commerce héraultaise présente au Préfet Witkowski, ce colossal projet qui clairement lui tient à cœur.

Celui qui est aussi l’homme fort de la Chambre de Commerce départementale sait très bien ou il va sur ce projet comme sur d’autres. « On se doit de garder à Montpellier un équipement d’enseignement d’excellence européenne« , affirme, ambitieux, André Deljarry. Pour l’heure, ce ne sont que des paroles. Les étudiants ne sont pas près d’y pénétrer physiquement dans ce futur établissement d’études supérieures.

Et pour cause, le projet architectural n’est pas encore bouclé. « On a eu 122 candidatures et projets présentés par des cabinets venus du monde entier, francophones ou non. 4 ont été retenus, il y a quelques jours« , détaille André Deljarry. C’est au début de l’été 2021 que le projet retenu sera connu et officialisé publiquement comme par voie de presse.

Pour la suite, « le projet suivra le cheminement habituel en terme de construction et en termes juridiques, notamment. Les travaux ne tarderont pas à démarrer. Moi, je vise un déménagement du site actuel vers Cambacérès au printemps 2024. On travaille sur cette perspective là et aucune autre » détaille André Deljarry qui veut faire de « MBS » un « marqueur fort du territoire, à tous les niveaux« . Rendez vous est donc pris à l’été 2024

Montpellier Business School en quelques chiffres :

  • 30 000 mètres carrés regroupant dans le quartier Cambacérès Montpellier Business School, la CCI Entreprises, Purple Campus (ex Sud Formation.), la CCI Occitanie via le siège administratif de Purple Campus.
  • Plus de 5800 étudiants accueillis dont 1500 apprentis.
  • Coût total : 300 millions d’euros de travaux dans les 48 mois à venir.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Sète : Végétalisation participative, demandez le guide !

Végétalisation participative : un guide pour accompagner les habitants. Ça se passe à Sète. Débroussailler, nettoyer, planter, ce ne sont pas les seules missions du service Jardins et paysage de...

Variant Omicron : 13 cas suspects en France

13 cas suspects de contamination au variant Omicron de la COVID-19 ont été détectés en France. Selon Gabriel Attal en conférence de presse ce mercredi : « il y a actuellement...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES