Anthony Bouthier (© Montpellier Rugby)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Au rugby, si vous êtes un amoureux du beau jeu et des matchs avec un score élevé et un nombre vertigineux d’essais réussis, ce match entre Montpellier Hérault et les vaillants joueurs des Glasgow Warriors a du longtemps être un calvaire pour vous.

Au moins, la quasi-totalité de la première mi-temps. C’est peu de le dire. Heureusement, dans un match il y a deux périodes et à la fin, ce vendredi soir, c’est Montpellier qui l’emporte ! Une victoire qui envoie les Héraultais en 1/4 de finale de Coupe d’Europe !

Chistera, séquences de jeu ciselées, passes lobées, séquences de jeu rapide… De tout ça, ni les joueurs du Montpellier Rugby, ni leurs adversaires écossais du soir n’ont été capables de le produire. À l’exception de rares phases offensives sans points inscrits en fin d’action, la première période du match de coupe d’Europe a été par moments poussive, pour ne pas dire franchement ennuyeuse. Même si les visiteurs du soirs ont rapidement ouvert le score par leur buteur maison Adam Hastings (0/3, 3e minute), la première période s’est quasiment résumée à un duel de buteurs.

Quasiment ? Adam Hastings et Alex Lozowski ont presque réussi toutes leurs tentatives de pénalité durant 37 longues minutes, en première mi-temps.

Puis sur une des rares phases offensives des cistes dans le camp adverse, les Écossais ont été mis à la faute. « On la met en touuuuche celle-là, les gaaaars« , a hurlé depuis le banc de touche, l’entraîneur héraultais Jean-Baptiste Elissalde. Ses joueurs n’ont pas tenté de recoller au score et ont obéi à leur coach en tapant la pénalité en touche. Bien leur en a pris.

Sur la touche suivante, les Héraultais se saisissent du ballon pour aller, tout en puissance, le déposer derrière l’en-but par l’expérimenté 1re ligne Guilhem Guirado, capitaine sur ce match. Un essai transformé par Lozowski qui venait sauver une terne première mi-temps. Les coéquipiers de Fulgence Ouédraogo rentraient sans traîner aux vestiaires à la pause avec un tableau d’affichage à leur avantage (13/9. 40e).

Une deuxième période radicalement différente !

Visiblement reboostés et recadrés par leur charismatique manager, Philippe Saint André, à la pause, les Montpelliérains sont revenus sur le pré avec de bien meilleures intentions pour le second acte. Infranchissables en défense, les coéquipiers d’un Anthony Bouthier de gala se sont lancés dans une opération commando pour gagner ce match.

Les changements dans le jeu se sont immédiatement fait sentir. Dès la 44e minute, les Héraultais ont mis le pied sur l’accélérateur et ont recommencé à jouer notamment au large. C’est sur une de leurs premières incursions dans le camp glaswégien que les Héraultais ont creusé l’avantage au score. Anthony Bouthier, décidément très en jambes, posait le ballon dans l’en but à la fin d’un mouvement aussi précis que rapide sur le côté gauche de l’attaque ciste. Un essai que transformait sans difficulté Lozowoski pour le plus grand bonheur du staff héraultais. (20/9. 46e minute.)

Par la suite, les Écossais tentaient d’être plus précis dans leurs phases offensives. Ils pensaient avoir réussi à franchir la robuste défense adverse. C’était sans compter sur l’arbitrage vidéo qui venait leur refuser logiquement un essai quasiment sous les poteaux à la 53e minute de jeu. Les héraultais subissaient les assauts adverses et se mettaient à la faute. Adam Hastings ajoutait 3 points à son compteur (20/12. 54e).

À la suite d’un impact dévastateur sur Ivan Reilhac, le jeune joueur écossais Tj Ioane, qui était entré en jeu 6 minutes plus tôt, écope d’un carton rouge direct. Exclu après 6 petites minutes sur le pré héraultais, le jeune homme rentrait en courant aux vestiaires, bien conscient de laisser ses coéquipiers à 14 contre 15 montpelliérains bien décidés à écraser les visiteurs du soir. (23/15. 64e).

Dans une fin de match aussi terne que la première mi-temps, les Héraultais maitrisaient les assauts de leurs adversaires du soir. Soulagement. Après 80 minutes de jeu d’un niveau inégal, Montpellier surclasse les Écossais et sont désormais qualifiés en 1/4 de finale de Coupe d’Europe !

Réactions d’après match

Anthony Bouthier (Arrière, Montpellier rugby) : « Sur mon essai, on a répété en match un truc très précis qu’on avait bossé ensemble à l’entraînement. C’est anecdotique que ce soit moi qui marque. Mais ça fait plaisir de réussir un beau mouvement collectif comme ça. (Sur son faible temps de jeu durant le tournoi des 6 Nations, avec l’équipe de France.) J’ai peu joué, c’est vrai. C’est un peu frustrant. Cela fait donc beaucoup de bien de retrouver le gazon, en plus à la maison comme ça, comme ce soir. J’ai aidé l’équipe au mieux. Je retouche le ballon, j’essaie d’être utile. Cela fait du bien, ça fait plaisir, mais, en même temps, c’est mon métier. (Sur les pénalités concédées par Montpellier ce soir.) La discipline, c’est clair que c’est primordial. On est parfois trop impatients. Parfois, aussi, on essaie de gratter des ballons à l’adversaire alors qu’on n’est pas prêts dans le replacement défensif, donc on se met à la faute. On a encore énormément de choses comme ça à gommer. »

Philippe Saint-André (Manager, Montpellier) : « On gagne à la maison, c’est vrai que c’est important. Après, on fait encore beaucoup de déchets. Cela montre qu’on a encore beaucoup, beaucoup de travail. En défense, ce soir, on a été très costauds. Cette fois-ci, on finit bien le match, ça tourne en notre faveur. On marque deux beaux essais, c’est appréciable et je l’ai dit aux joueurs. (Sur l’enchaînement de victoire depuis l’humiliation subie à Castres.). Castres…  Peut-être que là bas, avec l’essai pris en début de 2e mi-temps, les mecs ont peut-être lâché le match. Mais, clairement, la semaine de vacances après cette défaite-là a fait du bien à tout le monde. Les mecs ont pu se changer les idées, régénérer les têtes. Après, on a repris progressivement l’entraînement. On a repris beaucoup de choses. On a pu rejouer sur le pré. (Sur la suite de la saison et le maintien en championnat Top 14.) Je sais une chose : le vestiaire n’a jamais lâché, même après Castres. Là, dans les prochains jours, pour les prochains matchs, plusieurs joueurs vont pouvoir rejouer. Des mecs comme Kélian Galletier, Benoît Paillaugue, Handré Pollard sont presque prêts à rejouer. Cela tombe bien, car deux gros matchs arrivent que ce soit le 1/4 de finale de samedi prochain et surtout la très grosse réception de Toulon en championnat ici. On a clairement besoin de tout le monde, tous les joueurs auront un rôle à jouer. On doit maintenir le club. Il faut surtout garder énormément d’humilité et continuer à bosser. Avec l’humilité et le boulot fait à l’entraînement et ce soir, la sérénité commence à revenir. J’ai aussi un super staff avec des gars comme Jean Baptiste Elissalde et Olivier Azam qui font un sacré boulot et qui ne compte clairement pas leurs heures. À compter de ce soir, j’ai des joueurs qui sont en vacances. Arthur Vincent et Mohamed Haouas ont besoin de se reposer, même s’ils auraient été très utiles à l’équipe. Mais, je dois aussi leur permettre de souffler.

Guilhem Guirado (Montpellier, Talonneur)« La victoire de ce soir fait beaucoup de bien à tout le monde. Les gars sont solidaires et veulent gagner quelque chose ensemble. L’état d’esprit est très bon. On est des compétiteurs, on se doit de tout gagner. On est en mission maintien. On doit continuer à travailler et travailler pour élever notre niveau de jeu. On est très contents ce soir, c’est vrai, mais on doit encore progresser notamment sur les phases des touches. On réussit à défendre en avançant, mais on doit encore faire mieux. On ne lâche pas, on doit optimiser encore et encore, chaque phase de notre jeu. On est en mission. On doit laisser très peu de points à l’adversaire. On se doit de gagner tous les matchs, que ce soit en Coupe d’Europe. On a la chance de la jouer. Après, on est tous des compétiteurs. On doit maintenir le club en Top 14. (sur le match d’Anthony Bouthier.) On le connait bien maintenant Antho’. Il est revenu frustré de son passage en équipe de France pour le Tournoi. Encore ce soir, il fait un gros match. Il met un bel essai. (Sur l’enchaînement des matchs depuis l’humiliation subie à Castres.) On s’est vus trop beaux là-bas à Castres. On s’est pris une raclée. On a eu des vacances. On a repris l’entraînement. Après, il faut se dire les choses : la branlée à Castres nous a brutalement remis les pieds sur terre ! »

Bastien Chalureau (Montpellier Rugby. Deuxième ligne) : « On a fait un bon match ce soir. On gagne et ça fait du bien à tout le monde. Glasgow joue bien. Ils nous ont posé des difficultés, mais on gagne et c’est important. Maintenant, on garde les pieds sur terre. On prend match après match. Là, on se doit de jouer chaque match, un par un. On a 10 matchs à jouer. Ce sont 10 finales, car on doit sauver le club. C’est ça le plus important. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Port-la-Nouvelle Antoine Maurice, Éric Piolle, Justine Torrecilla, Albert Cormary (©CDS)

[VIDEO] Aude : « Un projet comme celui de Port-la-Nouvelle est d’un autre temps ! » selon Antoine Maurice

Tout avait été bien calibré, prévu, sauf la météo franchement automnale, dommage pour une mi-avril. Pour le reste, Antoine Maurice, candidat des écologistes et des régionalistes aux élections Régionales de...

Montpellier, Antoine Maurice et Éric Piolle - avril 2021 (©JPV)

[VIDEO] Occitanie Régionales 2021, Antoine Maurice : « l’écologie, c’est la matrice de l’ensemble des politiques publiques »

Samedi 10 avril, Antoine Maurice et Éric Piolle étaient à Montpellier pour travailler entre autres, sur la thématique des quartiers populaires. Le candidat pour les Régionales 2021 en Occitanie, et...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES