© Illustration

Dans l’optique de rouvrir les lieux culturels après une longue année de pause, deux concerts tests sont en préparation au Secret Place à Saint-Jean-de-Védas en avril.

L’objectif ? Permettre une réouverture rapide des salles de concerts avec une capacité d’accueil de 300 à 800 places. Le projet est porté par Stéphane Ricchiero et François Pinchon, président de l’APEM et directeur de la TAF et de la Secret Place.

Depuis le mois de janvier, ils travaillent en collaboration avec le CHU de Montpellier pour établir un protocole de recherches conforme aux exigences méthodologiques et éthiques.

Ces concerts tests servent à établir une étude scientifique de façon à envisager une réouverture sécurisée des salles de spectacles de musiques actuelles.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Hérault : « Être vigneron, c’est clairement un métier passion et passionnant ! »

Cette étude scientifique sera complétée par d’autres, réalisées sur le territoire français. Des concerts tests sont en préparation à Paris et Marseille dans des salles de capacité supérieure.

Ce projet vise aussi à étudier le comportement du virus lors d’un concert debout, sans distanciation physique, mais en respectant les autres consignes sanitaires : masques, gel hydroalcoolique, gestion des flux d’entrée et de sortie, etc…).

Le laboratoire montpelliérain Sys2Diag/CNRS, partenaire du projet, fournira les tests salivaires rapides EasyCOV , développés en Région Occitanie avec l’entreprise SkillCell. La société Vogo prendra en charge la gestion numérique des données et les résultats seront directement envoyés sur les téléphones des sujets testés, 40 minutes après la réalisation du test. Elle assurera également la diffusion des concerts en streaming direct. Il ne reste plus qu’à espérer le retour des festivités et de la musique après ces longs mois sans culture.

Partager l'article :