Entreprise SAFRA à Albi (© Scheiber Frédéric - Région Occitanie)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le 25 février, la présidente de la Région Occitanie Carole Delga était aux côtés de Barbara Pompili, Ministre de la transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée en charge de l’Industrie, à l’occasion de la toute première réunion du Conseil national de l’Hydrogène organisée dans les locaux de l’entreprise SAFRA d’Albi.

Carole Delga, représentante des Régions de France sur la question de l’hydrogène vert, en a profité pour souligner l’importance de l’association des Régions et des territoires aux côtés de l’état, pour accompagner la mise en œuvre d’une stratégie dans le développement de cette énergie verte.

En septembre 2020, le gouvernement avait annoncé la création d’une stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné avec un total de 7 milliards d’euros d’investissement prévus d’ici 2030. Le projet a été accompagné de la mise en place d’un Conseil National de l’Hydrogène, visant à accompagner la structuration d’une filière française compétitive.

La première réunion de ce Conseil National s’est ainsi tenue en Occitanie, à Albi : « Ce n’est pas un hasard si nous nous retrouvons aujourd’hui en Occitanie et plus particulièrement dans le Tarn à l’occasion de l’installation de ce Conseil national ! Le développement de cette filière est inscrit dans l’histoire de ce territoire. Précurseur, le Tarn accueillait dès les années 2000 un riche écosystème ayant permis la réalisation de nombreux projets, notamment grâce à l’implication de l’École des Mines d’Albi », souligne la Présidente de la Région.

Le développement de la filière hydrogène en Occitanie : « L’Occitanie fait figure de pionnière avec l’adoption, il y a déjà 2 ans, de notre Plan Hydrogène Vert. »

VOIR AUSSI : Occitanie : Des trains motorisés à l’hydrogène vert, une avancée écologique ?

« Les résultats sont déjà là : que ce soit dans le développement de technologies de production d’hydrogène décarboné avec l’entreprise Genvia située à Béziers, dans la production massive d’hydrogène renouvelable avec le projet HYDDOC sur le port de Port-la-Nouvelle, qui permettra à terme de couvrir 20% des besoins hydrogène de la région, ou encore dans le soutien aux écosystèmes locaux, à l’image du projet Hyport sur l’aéroport de Toulouse Blagnac qui permettra d’alimenter bus, navettes et véhicules circulant dans et autour de l’aéroport. La Région investit également sur le volet Recherche & Développement, avec l’ouverture d’ici 2024 à Francazal, du plus grand centre européen de recherche, d’essais et d’innovation technologique dédié à l’hydrogène vert ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES