Anne Rigaud, restauratrice, sur le chantier à la Maison des chevaliers (© Département du Gard)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le Musée d’Art Sacré du Gard profite de cette période de crise sanitaire pour se réinventer. Au programme : diagnostic et restauration du décor peint médiéval de la Maison des chevaliers.

La Présidente du Département du Gard, Françoise Laurent-Perrigot déclare que la « pandémie et son confinement sont une véritable chape de plomb qui se sont posés sur nos vies. Raison de plus pour préparer les lieux et réfléchir à de nouveaux formats pour les évènements culturels. C’est ce à quoi nous travaillons au Musée d’Art Sacré, et dans l’ensemble du département. Plus que jamais, si nos poumons ont besoin d’air, nos cerveaux vont avoir besoin d’art. »

S’il est encore impossible pour le public de franchir les portes de ces lieux culturels, les établissements profitent ce des arrêts d’activités pour établir des chantiers afin de redorer les collections et améliorer les visites. La Conservation départementale du Gard a souhaité programmer un diagnostic sanitaire ainsi que des opérations de restauration sur les décors peints médiévaux de la Maison des chevaliers. Ce lieu est classé au titre des Monuments Historiques.

Le chantier a débuté le 18 janvier 2021 et s’est terminé le 1er février. Il a été mené par la restauratrice Anne Rigaud

VOIR AUSSI : Occitanie : Des trains motorisés à l’hydrogène vert, une avancée écologique ?

Le chantier s’est déroulé en deux temps. Le premier a été la phase d’étude. L’établissement de constats détaillés, a relevé des fissures provoquées par les mouvements du bâtiment et les affres du temps, et doit permettre dans les années à venir, d’effectuer un suivi rigoureux de l’évolution de ces altérations, pour anticiper d’éventuelles restaurations.

Dans un second temps, Anne Rigaud a procédé à la consolidation de quelques enduits décollés sur les murs peints de la Salle d’apparat haute, par une injection de coulis de chaux. La dernière étape a consisté en une réintégration picturale pour que ces petites zones retrouvent leur éclat et se fondent à nouveau dans le décor initial.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Les signes d’amélioration continuent à se confirmer en Occitanie

Au total à ce jour, plus de 1,9 million de personnes ont déjà bénéficié d’une première injection dans notre région, soit 41,5% des plus de 18 ans, 50% des 50-64...

Hérault : Les prometteuses entreprises lunelloises récompensées

Après une année 2020 plus que compliquée, la vie économique reprend sur le territoire de Lunel. À la veille d’une nouvelle étape du déconfinement avec la réouverture des bars, cinémas,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES