Ludovic Sigal CGT UD34 mobilisation pour le 4 février 2021 ©JPV
Ludovic Sigal CGT UD34 mobilisation pour le 4 février 2021 (©JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Année 2021 : toujours en situation de pandémie. Une année qui risque d’être marquée par de nombreux licenciements, et plans sociaux, c’est trop rapidement oublier un possible printemps social à forte résonance politique.

Les organisations syndicales CGT, FSU et Solidaires appellent à « une dynamique de convergences, » pour une grève et une mobilisation, le jeudi 4 février 2021.

#4février2021 pour l’emploi, contre le chômage, et la précarité

« La colère est sourde, pas forcément visible, mais très présente, » confiait le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez chez Sud Radio, le 21 janvier dernier. Mardi 26 janvier, étudiants, enseignants et infirmières scolaires étaient dans la rue. Pour l’heure l’adhésion reste timide. Bien qu’à Montpellier, ils étaient environ 1.500 à manifester, le début d’un frémissement.

Reconfinement, déconfinement ou pas, un rebond des tensions semble ne plus être qu’une hypothèse. Côté syndicats, on prépare le terrain. Et les mobilisations à succès de 2019, mises sous cloche depuis la pandémie, pourraient éclore à nouveau, avec un printemps social millésimé 2021, pour une forte résonance politique, à quelques semaines des Départementales et des Régionales, et à quelques mois des Présidentielles.

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec Serge Ragazzacci : « 1000 emplois à créer au CHU de Montpellier, qu’est-ce qu’on attend ? »

Du jour d’après, au monde d’après

Une classe politique emmitouflée dans la crise sanitaire qui répond au jour d’après, une posture simple, protectrice, mais qui ne répond pas au besoin et à l’envie d’un « Monde d’après. » Alors : oseront-ils, ou seront-ils capables de mettre en place une innovation sociale qui permettra de préserver, voire de dynamiser l’emploi ? Une innovation portée depuis longtemps par les syndicats, une innovation trop souvent identifiée comme une lutte. Aujourd’hui, cette lutte peut-elle représenter les bases d’un changement de paradigme, pour l’ensemble d’une société ?

Un projet de lutte sociale et politique ambitieux #4février2021

Mobilisation difficile, dans un contexte de télétravail ou de chômage partiel. Mobilisation difficile, avec les mesures sanitaires. Mais le besoin de retisser du lien entre les salariés, pour envisager l’avenir ensemble, peut donner à la date du 4 février 2021, les prémices d’un projet de lutte sociale et politique ambitieux. Du temps long, face aux prochains rendez-vous électoraux, l’occasion de mettre en place un processus solidaire et interprofessionnel qui devrait s’inviter dans tous les discours et débats de ceux, dont la priorité ne serait que le renouvellement de leur mandat.

VOIR AUSSI Occitanie : Pour les régionales, EELV part plus que jamais divisé

« Une autre société est possible » Ludovic Sigal

Pour Stéphane Audebeau, Secretaire départemental FSU34 :  « on est dans une séquence historique pour notre pays. C’est-à-dire que c’est l’avenir de nos vies qui est en jeu. Il nous appartient, organisations syndicales d’éclairer l’opinion publique. Et la crise sanitaire a bien révélé la casse des services publics. »  Une mobilisation du 4 février pour l’emploi, les services publics et la jeunesse donc ! Mais aussi pour construire et restaurer les conditions de l’avenir du pays.

Que dire aussi du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), cadeau illégitime au patronat ? Une manne de 20 milliards d’euros ( coût annuel du CICE pour l’État en 2018), alors qu’aujourd’hui, « on casse les emplois, » et il y a seulement « 99 centimes d’euros d’augmentation du SMIC pour les premiers de corvée, » note Ludovic Sigal CGT UD34. « La crise n’a pas touché tout, le monde, » souligne Sébastien Boudesocque, CGT UD34. « C’est un discours de dupes que l’on nous tient. Et notre travail c’est de faire prendre conscience à l’ensemble de notre population : que oui, effectivement ! Une autre société est possible, » précise Ludovic Sigal.

[VIDEO] Interview de Ludovic Sigal, CGT UD 34 : « La colère, l’incompréhension, la peur des salariés, on la vit tous les jours » :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Gaëlle Lévêque et Jacques Rigaud, canton de Lodève, Départementales 2021 (©JPV)

[VIDEO] Départementales, canton de Lodève : « il ne faut pas se tromper d’élections » Gaëlle Lévêque

Deux conseillers départementaux sortants souhaitent poursuivre leur travail à l’Assemblée départementale. Deux adhérents du Parti Socialiste, Gaëlle Lévêque et Jacques Rigaud accompagnés de leurs suppléants non encartés Soizic Charles et...

[VIDEO] Lunel : La Ville présente son plan de relance, et « c’est une très très belle dynamique qui est lancée »

[VIDEO] Ce jeudi après-midi, Pierre Soujol, Maire de Lunel, accompagné notamment, par Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, André Deljarry, Président de la CCI et Christian Poujol, Président de...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.