Sabine Raynaud 26 décembre 2020 à Montpellier
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Des Gilets Jaunes, étaient réunis samedi 26 décembre à Montpellier pour se mobiliser contre les « lois liberticides, » et notamment contre la proposition de loi Sécurité globale, adoptée à l’Assemblée nationale, en première lecture le mardi 24 novembre.

Depuis plusieurs semaines, la proposition de loi Sécurité globale nourrit un débat animé en France. L’article 24 cristallise toutes les attentions. Un article de loi qui veut pénaliser d’un an de prison, et de 45 000 euros d’amende la diffusion de « l’image du visage ou tout autre élément d’identification » de membres des forces de l’ordre en intervention, dans le cadre où elle porterait « atteinte » à leur « intégrité physique ou psychique. »

« Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission », disait Georges Clemenceau. Chez les marcheurs la mode est plutôt aux grands débats, ou aux conventions citoyennes. Mais Jean Castex annonce une « commission indépendante » pour tenter de sortir de la crise. Une volonté de « faire bien » qui gifle la démocratie, entre l’Assemblée et le Sénat. Fronde des parlementaires, Castex recule. « Sa commission » ne sera pas chargée de réécrire l’article 24. En revanche, elle pourra formuler des propositions. Le résultat de ses travaux est attendu pour le 15 janvier 2021.

Liberticide, l’article 24 joue aussi, volontairement ou involontairement, un rôle de leurre. L’élargissement des pouvoirs de l’État en matière de sécurité avec cette proposition de loi pose de réels problèmes du respect des libertés. Renforcement des services de sécurité privée, port d’armes en dehors de leur service pour les policiers, drones et reconnaissance faciale, sans compter toute l’ambiguïté du Schéma National du Maintien de L’Ordre. Bref, une atteinte au bon fonctionnement d’une société, dont le régime se veut démocratique.

RPPA, symbole d’une lutte collective

« Ne devrions-nous pas prendre conscience de ce qui se joue, et donc, par conséquent, mobiliser à la hauteur de la gravité des enjeux ? » explique Sabine Raynaud Gilet Jaune (RPPA). Assidus, déterminés, avec un propos politique concret, les GJ du Rond Point de Prés d’Arènes sont le symbole d’une lutte collective qui peut se construire au-delà « du moindre appareil pachydermique. »

« Que personne ne compte sur aucun relâchement de notre part : nous nous sommes levés le 17 novembre 2018, avec nos revendications sociales et démocratiques. Les injustices et la répression sont toujours là, nous aussi, et personne ne nous fera taire, » insiste Sabine Raynaud lors de sa prise de parole ce samedi 26 décembre 2020, tout en rappelant : « nous sommes des millions à ne plus croire un mot de ce gouvernement qui n’a fait que nous appauvrir, nous mentir, nous terroriser, dilapider nos richesses, saboter nos services publics […] Personne ne doit manquer dans la mobilisation pour le retrait de toutes les mesures liberticides […] Restons mobilisés, confiants et audacieux, on va les faire reculer. »

[VIDEO] Prise de parole, Sabine Raynaud Gilet Jaune RPPA :

Montpellier, Mobilisation le 16 janvier 2021

À Montpellier, une mobilisation est programmée pour le 16 janvier prochain, à l’initiative du « Collectif Danger Loi Sécurité Globale Montpellier ». Une manifestation déclarée de 11h00 à 17h00.

VOIR AUSSI Le Rendez-Vous avec Benjamin Téoule : Loi Sécurité globale, «ce que le Collectif demande, c’est le retrait tout simplement»

 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Montpellier Patient Covid en réanimation ©JPV

COVID19 : Déclenchement du plan blanc, dans les établissements de santé d’Occitanie

Face à la dégradation très rapide des indicateurs épidémiques, sans précédent depuis le début de la pandémie, l’Agence régionale de santé a demandé aux établissements de santé publics et privés...

Montpellier : une application pour découvrir les œuvres inspirées par l’Antiquité gréco-romaine

Le musée Fabre a décidé de lancer une application numérique en ligne « Voyage en méditerranée antique : la visite dont vous êtes le héros !«  Le jeu numérique interactif accessible...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES