Couvre-feu soleil lune Occitanie photo © jp Vallespir
Couvre-feu, soleil lune, Occitanie (photo © JP Vallespir)

Le confinement est terminé, mais un couvre-feu est instauré de 20h00 à 6h00 du matin, dès ce mardi 15 décembre. Et les attestations de sortie en journée sont remplacées par une attestation de sortie dérogatoire, durant ce couvre-feu.

Les motifs pour la nuit sont plus réduits, et le couvre-feu a été annoncé comme strict. Attention, il faudra se munir d’un nouveau document de déplacement dérogatoire, et des justificatifs adéquates pour pouvoir sortir de son domicile après 20h00.

À partir de ce mardi 15 décembre 2020, c’est la fin du confinement, mais le début de l’instauration d’un couvre-feu, avec de nouvelles attestations.

Les 8 raisons valables pour sortir durant le couvre-feu sont :

  1. Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  2. Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé.
  3. Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants.
  4. Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.
  5. Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.
  6. Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
  7. Déplacements liés à des transits ferroviaires ou aériens pour des déplacements de longues distances.
  8. Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

En cas de déplacement non autorisé par l’un de ces motifs, les risques sont : une première amende de 135 euros, majorée à 375 euros en cas de non-paiement ou en l’absence de contestation. Une récidive sous quinze jours entraîne une amende de 200 euros, majorée à 450 euros. Plus grave, une troisième infraction en 30 jours sera assortie d’une amende de 3.750 euros et sera passible de six mois d’emprisonnement.

Le 24 décembre, soirée spéciale : sans attestation

À noter : la nuit entre le 24 et le 25 décembre, il sera possible de se déplacer sans attestation. Il n’en sera pas de même pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, où les déplacements devront justifier d’un des huit motifs valables.

Ce nouveau modèle d’attestation est disponible sur le site du ministère de l’Intérieur ou via l’appli TousAntiCovid.

Partager l'article :