Inauguration du département de Pneumo-Allergologie (© CHU)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Commencée en 2014, la réorganisation du Département a « officiellement » pris fin vendredi dernier, avec l’inauguration du Département ambulatoire de Pneumo-allergologie du CHU de Montpellier.

Le département de Pneumologie du CHU de Montpellier, datant de la transformation du dispensaire antituberculeux en service des maladies respiratoires, est l’un des plus anciens de France.

Réorganisation du service

Le service initialement composé de 2 chambres de 4 lits soit 8 lits, lors de sa conception à l’ouverture de l’hôpital Arnaud de Villeneuve, comporte dorénavant 12 chambres individuelles.

Côté organisation du service, aux 5 box de la partie allergologie du service, ont été ajoutés l’accueil et la programmation (2 salles dédiées) avec une entrée spécifique différente de celle des patients en pneumologie. Le service prend en charge les pathologies suivantes :

  • Allergies adultes / enfants, allergies respiratoires, cutanées, alimentaires, médicamenteuses, anaphylaxies.
  • Pathologies respiratoires chroniques : asthme, BPCO, insuffisance respiratoire, diagnostic et suivi de tumeurs bronchiques et pleurales, et à travers des centres de compétences pour les maladies rares : Hypertension Artérielle Pulmonaire, Mucoviscidose, Maladies Orphelines Pulmonaires (fibroses pulmonaires par exemple).
  • Pathologies en aigu, en lien avec le service des urgences : exacerbations de maladies chroniques, explorations de pathologies pleurales, prise en charge totalement ambulatoire du pneumothorax, pneumopathies infectieuses, suites et/ou séquelles de COVID.
    .

Sur place l’équipe pluridisciplinaire est composée de 21 infirmières, 6 aides-soignantes, 7 secrétaires médicales, 1 cadre, 1 ASH, 2 internes en hôpital de jour pneumologie, 2 internes en allergologie et environ 33 médecins.

 

La prise en charge en ambulatoire/hôpital de jour s’impose.

Ce mode de prise en charge s’est imposé pour les pathologies respiratoires et allergiques chroniques. Selon les services du CHU, « la personnalisation de la prise en charge, l’expertise et la décision partagée prennent du sens alors que l’alitement n’est plus l’étape imposée et incontournable ».

En parallèle, une plateforme de management des maladies chroniques a été créée avec du personnel qualifié en soins, nutrition, psychologie, addiction, éducation, soutien social, kinésithérapie et conseil en environnement.

Le coût des travaux se découpe entre ceux relatifs à la consultation de Pneumologie (550 000 € TTC) et ceux relatif à l’Hôpital De Jour de Pneumologie (630 000 € TTC).

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Frontignan : 24e Festival International du Roman Noir, à découvrir du 10 au 12 septembre

Au programme du célèbre rendez-vous frontignanais, des villes et des champs… et toutes les géographies du roman noir Trente auteurs sont au rendez-vous de cette célébration littéraire de Frontignan et...

Hérault, Départementales 2021 : François Moreaux, Gwenaëlle Guerlavais, Bruno Chichignoud, Florence Volaire (©JPV)

[VIDEO] Canton de Saint-Gély-du-Fesc, le meeting : « Si on réussit, ça va secouer le cocotier ! » Bruno Chichignoud, candidat EELV

Ils avaient la volonté de débattre, et d’échanger avec les « fameux » candidats Lopez-Cristol, dits candidats LR-PS. Mais aucun d’eux selon les organisateurs n’a répondu favorablement, et le débat public s’est...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.