Montpellier-web-commercants
Montpellier, clinique Saint-Jean décembre 2020 (© Charles Dos Santos)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’information est confirmée par l’Agence Régionale de Santé (ARS), le 2ème pic épidémique est passé.

Pourtant point de triomphe en perspective, si depuis une semaine, le taux d’incidence et le taux de positivité sont stables, ceux-ci restent plus élevés qu’au printemps en Occitanie. À l’hôpital, on note ainsi une baisse significative :

  • -27% en hospitalisation, en 1 semaine  / -70% depuis le pic. Il y a 5 semaines ;
  • -35% en réanimation, en 1 semaine / -76% depuis le pic. Il y a 5 semaines.

Selon le dernier bilan du coronavirus en France, communiqué le 7 décembre dans la soirée, il y avait, 2 295 908 cas confirmés (+3 411 en 24h), 55 521 décès (+366 en 24h), 38 362 décès à l’hôpital (+366 en 24h) et 17 159 décès en EHPAD et EMS.

Comment va s’organiser le démarrage de la vaccination en Occitanie ?

En début d’année, la première étape de la campagne vaccinale va concerner les personnes âgées en établissements, pour les protéger en priorité.

Selon, Pierre Ricordeau, directeur général de l’ARS Occitanie, près de 100.000 personnes seront prioritaires pour être vacciné au cours la première phase de vaccination qui durera un mois.

La campagne vaccinale se déroulera en plusieurs étapes :

Sur janvier et février 2021 : Les 61 000 résidents des 880 Ehpad et d’Unités de soins de longue duré (USLD), ainsi que leurs soignants devraient être vaccinés
Dés le printemps : La vaccination sera étendue aux autres tranches de la population.

La vaccination n’est pas obligatoire

Ainsi, avant toute vaccination, une consultation pré-vaccinale sera obligatoirement organisée, afin de recueillir le consentement de la personne ou de sa famille.

La vaccination sera effectuée par des médecins ou infirmiers sous supervision d’un médecin. La deuxième dose sera administrée 21 jours, après la première.

En pratique, chaque département possédera un « super congélateur » à -80°C, une fois les doses de vaccins du laboratoire Pfizer décongelées, elles ne pourront être gardées que cinq jours maximum, entre 2°C et 8°C.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Covid-19 : Immersion au cœur de la clinique Saint Jean Sud de France

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Reconfinement, jolie communication politique et crise sanitaire

Le gouvernement n’écarte pas l’hypothèse d’un troisième confinement. Celui-ci pourrait être mis en place fin janvier, début février. Après deux confinements et un couvre-feu national instauré entre 18 heures et...

Montpellier. Laïcité, Audrey Marc : « notre inquiétude, c’est l’importation de conflits extérieurs à l’école, dans l’école »

Hérault. Des enseignants signent une tribune pour dénoncer l’organisation de débats politiques dans les établissements scolaires. Devant un possible nouveau débat, et un nouveau déplacement prochainement du personnel politique en...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS

Soutenez Le Mouvement

Montpellier manif 3juin2020

Faire sens, bousculer les repères, et ouvrir des perspectives : tel est le contrat que Le Mouvement, média, libre et indépendant, passe avec chacun de ses lecteurs.