[VIDEO] Agence de Développement Économique de la Métropole de Montpellier : carte blanche à Alex Larue

Ce sera « l’affaire numéro un » du Conseil de Métropole de lundi 12 octobre 2020 : la création d’une Agence de Développement Économique dès le premier semestre 2021 : « pour faire rayonner le territoire en coopération avec tous ses acteurs. »

« Il faut une métropole stratège qui fédère, » ces mots de janvier 2020 n’étaient pas qu’une promesse de campagne ou des morceaux de discours, Michaël Delafosse tient son cap. Voici donc cette Agence Économique à l’échelle d’un pôle métropolitain de Sète à Alès en passant par Millau, qui a pour objet de « dynamiser des complémentarités économiques,» au service de l’emploi. L’idée est de créer du lien et de mettre en place un travail de partenariat entre les collectivités voisines, la Région Occitanie, et les acteurs publics comme privés. « Il nous faut préparer tous les dispositifs qui nous permettront de nous remobiliser pour accompagner nos entreprises pour l’emploi, » affirme le président Michaël Delafosse,  en soulignant que : « la société civile doit trouver toute sa place dans la gouvernance de notre territoire. »

VOIR AUSSI, Municipales : Michaël Delafosse mettra en place « une Métropole stratège qui fédère… »

« Quand une équipe gagne, elle ne doit pas ignorer ceux qui ont participé au débat démocratique », insiste aussi le maire de Montpellier en énumérant toutes les qualités de l’ex-candidat Les Républicains aux dernières Municipales. Alex Larue est avocat d’affaires, il sera officiellement proposé comme Président de cette future Agence de Développement Économique de la métropole. Un président bénévole qui aura un premier budget de 50.000€.

« Faire ensemble » : leitmotiv de cette agence. Estomper les animosités et les dysfonctionnements qui affaiblissent le territoire. « Jusqu’à présent la concurrence entre territoires était assez mortifère au sein du même bassin de vie […] L’idée n’est pas de faire la course à la CFE […] On va essayer de répartir les ressources pour que tout le monde puisse profiter de ce développement économique, » note Alex Larue.

Interview avec Alex Larue, mission : devenir l’homme des territoires unis ?

À deux reprises Michaël Delafosse a bien indiqué qu’Alex Larue avait « carte blanche. » Et il a, à sa disposition, une feuille de route qui tient compte de cinq axes :

  1. Développer de manière forte et durable,  le tourisme d’affaires et la fréquentation touristique.
  2. Identifier et accueillir les événements à rayonnement national et international. Notamment ceux liés à la transition écologique.
  3. Attirer les investisseurs économiques en phase avec les besoins identifiés par les territoires.
  4. Construire une stratégie de foncier économique commune au grand territoire, pour attirer les entreprises extérieures en veillant au respect de l’environnement.
  5. Créer un réseau de prescripteurs et d’ambassadeurs des savoir-faire du territoire.