Montpellier : Visio-conférence, à l’occasion de la journée internationale du droit à l’avortement

Illustration (CR)

En Occitanie, 1 971 appels ont été recensés en 2019 depuis la région via le numéro vert national (0 800 08 11 11) du Planning Familial « Sexualité, contraception, IVG », 83,6 % de ces appelants sont des femmes.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Occitanie : Centre commercial Oxylane, ou nature et terres agricoles ?

Pour le maire de Montpellier Michaël Delafosse, alors que « l’émancipation des femmes passe, notamment, par les droits fondamentaux que sont le droit à la conception et le droit à l’IVG », la Ville a décidé de s’associer au Planning Familial 34 pour sensibiliser à la défense du droit fondamental des femmes à disposer de leur corps.

La visio-conférence se déroulera lundi 28 septembre à 20h, et aura pour thème : L’accès à l’IVG « Du local à l’international ». Celle-ci sera diffusée en direct sur les réseaux sociaux de la Ville de Montpellier et du Planning familial 34.

Cet échange se tiendra en présence de Fanny DOMBRE-COSTE, première adjointe au Maire, Déléguée à la ville éducative et à la réussite scolaire et à l’administration générale, Fatma NAKIB, adjointe au Maire, Déléguée à l’égalité et aux droits des femmes, Carine FAVIER, Médecin, Présidente du Planning Familial de l’Hérault, Latifa DRIF, Conseillère spécialisée, Planning Familial de l’Hérault.

Afin d’apporter un éclairage sur l’accès à l’IVG à l’étranger, seront présentes en visio :

  • Asma EL MEHDI, Professeur de littérature,  membre de l’association  Initiative Pour les Droits des Femmes (IPDF) à Fès au Maroc,
  • Nathalie DUPAGNE, Gynécologue, Fondatrice de l’ONG 3S – Sensibilisation Santé Sexualité, à Port Gentil au Gabon,
  • Sandrine ITOU, Pharmacienne, Présidente de l’ONG Ibogaïne centrée sur la Santé et Droits sexuels, à Libreville au Gabon,
  • Marie Salomé ZOUNGRANA, Présidente du Réseau National des Associations œuvrant pour la Santé de la Reproduction, les Droits et le Genre, au Burkina Faso,
  • Et pour témoigner de la situation au Tchad, Gersande MARCEAU, Sage-femme et militante au Planning 34.

En France, 224 300 avortements réalisés en France en 2018, 1 femme sur 3 aura recours à au moins une IVG au cours de sa vie selon l’’Institut national d’études démographiques  (2014). Ce sont les jeunes femmes de 20 à 24 ans qui restent les plus concernées, avec un taux de 27,3 IVG pour 1 000 femmes pour la France entière. Enfin 5,3 % des IVG sont pratiquées dans les 2 dernières semaines du délai légal, soit entre 12 et 14 semaines d’aménorrhée.

Dans le monde, environ 121 millions de grossesses non planifiées ont eu lieu chaque année entre 2015 et 2019 et 61% de ces grossesses se sont terminées par un avortement, soit 73 millions d’avortements par an, 35 millions d’avortements non sécurisés ont lieu chaque année, 1 avortement sur 3 est pratiqué dans les pires conditions, 47 000 femmes décèdent chaque année des suites d’un avortement illégal, soit une femme toute les 9 minutes. Enfin, 17 pays interdisent l’avortement.