Montpellier : Pour la lutte contre les BPCO, « la situation en France est plus qu’inquiétante ! »

Ph. Poncet, M. Bughin, et J.J. Roux (CR CDS)

Il ne fallait pas arriver en retard ce matin. Ou en fait, si ! Le point presse organisé n’a pas vraiment démarré à l’heure. Mais face à la gravité du sujet évoqué, la ponctualité est une donnée plus que relative ! 

VOIR AUSSI : [VIDEO] Antigone des associations 2020 innovante : édition 100% digitale

« À l’heure où on ne parle que de la Covid, on passe trop sous silence les Broncho-Pneumopathie-Chronique-Obstructive (BPCO). Pourtant c’est une maladie qui provoque l’effondrement du système respiratoire!Des gens atteints de cette maladie sont sous assistance respiratoire », s’insurge Philippe Poncet, Président de France BCPO.

L’association qu’il préside lance donc ce 10 septembre une « alerte sérieuse » sur ce problème de santé publique qui concerne « plus de 4 millions de personnes en France ». Déplorant que peu de journalistes fussent présents ce matin à Montpellier sur ce « sujet de santé publique brûlant », il tempère lui-même cette situation, reconnaissant lui-même que « quand on ne connaît pas les BPCO, on ne bouge pas ».

La situation s’est encore aggravée à la fin de l’été avec la sortie d’un décret des bureaux du Ministère de la Santé à Paris, « excluant les maladies respiratoires de ce décret ». Cela signifie que les personnes souffrantes de BPCO notamment, ne sont plus considérées comme fragiles. La conséquence est directe pour les finances de ces personnes. Elles n’ont plus droit au chômage partiel, par exemple.

Présent à ces côtés, le jeune pneumologue héraultais François Bughin s’agace de cette annonce gouvernementale par décret, alors que « les BPCO constituent une maladie particulièrement handicapante pour ceux qui sont touchés »

On « nous cache des choses dans le monde de la santé en général »

Plus vindicatif, Philippe Poncet se désole de constater que « depuis des années, dès que j’appelle l’Élysée, les ministres successifs de la Santé, les chefs des rédactions parisiennes, etc… Absolument personne ne connaît les BPCO ». Soucieux de faire prendre conscience aux journalistes présents de la gravité de la situation, il affirme qu’ « à l’heure actuelle, des milliers de personnes sont en danger létal aux 4 coins de la France et sont sûrement dans une situation médicale plus grave que bien d’autres personnes. Il faut avoir bien conscience que la situation est plus qu’alarmiste, plus qu’inquiétante ! »

Convaincu qu’on « nous cache des choses dans le monde de la santé en général », tout en martelant qu’il est « tout sauf complotiste », le Président de France BPCO veut réveiller les consciences pour que les Français sachent que ces maladies sont un problème majeur de santé publique hexagonal. « Il faut arrêter de donner des choses aux gens atteints de BPCO, presque par dépit. Il faut qu’on s’occupe de ces gens, et vite, l’heure est grave ! », conclut énergique, Philippe Poncet.

Plus d’informations sur www.francebpco.fr & https://www.facebook.com/BPCO-F%C3%A9d%C3%A9ration-France-BPCO-879700642392104