[VIDÉO] Sénatoriales : Marie-Agnès Sibertin-Blanc, candidate de la sécurité et de la ruralité

Raymon Harel, Marie-Agnès Sibertin-Blanc et Jean-Pierre Monteil (CR AM)

[VIDÉO] Dès lors que les élections sénatoriales se tiendront le 27 septembre prochain, les candidats se dévoilent peu à peu.

VOIR AUSSI : Hérault : Début du dépôt des candidatures pour les élections sénatoriales

En ce mardi matin, l’avocat au Barreau de Montpellier et maire de Popian, Marie-Agnès Sibertin-Blanc présentait sa candidature divers-droite au Sénat. Une candidature et une liste divers-droite, mais surtout « Société civile », comme tient à le préciser Catherine Cecchi (n°3), « pas des professionnels de la politique ». Comprendre, à l’opposer des candidatures de Joseph Francis (UDI) et Jean-Pierre Grand (soutenu par Les Républicains), « désigné par Paris, sans soutien sur le territoire », « deux hommes qui trainent depuis longtemps dans les couloirs », comme le précise Marie-Agnès Sibertin-Blanc.

Avec sa liste « L’Hérault Demain – Une énergie nouvelle aux côtés des élus« , l’élue veut faire la différence sur le territoire, « le Département est en train de changer avec des problèmes essentiels comme l’insécurité, qui est la grande oubliée des politiques publiques, depuis de nombreuses années ».

La sécurité, au cœur des préoccupations

Pour celle qui fut encartée, jusqu’en 2018 chez Les Républicains, sécurité et ruralité sont liées, il faut « repenser la sécurité, mutualiser les forces de sécurité, créer une compétence supplémentaire pour les Communautés de communes ou Agglomérations avec une brigade qui s’ajouterait à la Police municipale », mais aussi « créer une école nationale de la Police municipale, dont la formation est aujourd’hui départementale, avec un tronc commun Police nationale et Gendarmerie, pour permettre un travail en parfaite coopération », ou encore « donner accès aux fichiers voitures volées aux policiers municipaux ».

Une chose est sûre pour la candidate aux élections sénatoriales, « si on ne réfléchit pas maintenant, la pratique des sociétés privées de gardiennage va se renforcer sur le territoire, et on verra peut-être, demain, des milices citoyennes ».

Les territoires doivent être les principaux acteurs de la transition écologique.

Pour Marie-Agnès Sibertin-Blanc, « la chute de la biodiversité est un des problèmes de la ruralité », tout comme « celui de la gestion de l’eau, un bien rare pour les cultures, et peut-être demain, ou après-demain pour les habitants ».

En campagne depuis le mois d’août, la candidate veut « réaffirmer le rôle essentiel de la Commune », « pendant la crise du Covid_19, on a fait, ce qu’on a pu, on a trouvé des solutions. À présent, il faut remettre la Commune au centre de la vie sociale et de la République ».

Interview de Marie-Agnès Sibertin-Blanc, candidate aux élections sénatoriales

La liste « L’Hérault Demain – Une énergie nouvelle aux côtés des élus » :

  1. Marie-Agnès Sibertin-Blanc, maire de Popian, conseillère communautaire de la Communauté de Communes de la Vallée de l’Hérault, avocat au Barreau de Montpellier ;
  2. Félix Allary, avocat au Barreau de Montpellier, ancien chef de la brigade criminelle du SRJP de Montpellier
  3. Catherine Cecchi, présidente de la Société Régionale de Santé Publique (SRSP)
  4. Raymond Harel, Président de l’association « les Amis d’Afrique du Nord », ancien adjoint au maire de Baillargues (2008-2017)
  5. Jacqueline Carabellis-Séjean, diplomate retraitée, ancienne maire de Poilhes (2014-2020)
  6. Jean-Pierre Monteil, consultant en patrimoine

Les dépôts de candidatures, commencés lundi 7 septembre se terminent jeudi 10 septembre 2020. Des surprises peuvent encore arriver.