Hérault : Cyanobactéries sur le fleuve Lez

Illustration (CR)

À la suite de la mort d’un chien le 23 août dernier, des analyses confirment le 2 septembre 2020 l’existence de flocs (amas gélatineux) de la cyanobactérie Phormidium sur les berges et dans la colonne d’eau du fleuve Lez.

VOIR AUSSI : Covid-19 : 100 000 tests réalisés en Occitanie

Face à cette contamination, il est nécessaire de respecter certaines mesures de prudence : éviter d’ingérer de l’eau, ne pas se baigner ni jouer près des eaux stagnantes présentant des amas de mousse ou d’algues, ne pas jouer avec des bâtons ou galets ayant été immergés ni les porter à la bouche, ne pas amener les chiens au bord des berges.

En cas d’apparition des symptômes suivants, à la suite d’une baignade ou une fréquentation des berges du Lez :

  • Chez l’homme, tremblements, fièvre, douleurs abdominales ou musculaires, nausées, irritations des yeux/oreilles, éruption cutanée : consultez votre médecin ;
  • Chez le chien, symptômes nerveux (convulsion, salivation abondante, troubles de l’équilibre) parfois seuls ou associés à des troubles digestifs (diarrhée, vomissements) : consultez votre vétérinaire, si possible en ayant récupéré les éventuelles vomissures.

En pratique, par arrêté préfectoral en date du 4 septembre 2020, la consommation du poisson pêché dans le Lez est interdite sur les communes de Castelnau-le-Lez, Lattes, Montferrier sur Lez, Montpellier, Prades le Lez et Saint-Clément-de-Rivière.

La pratique de la pêche de loisir des poissons reste autorisée sous réserve que le poisson ainsi pêché soit relâché immédiatement après capture. La pratique des sports d’eaux vives et l’abreuvement des animaux domestiques par les eaux du Lez est interdit sur ces communes.