Fanny Dombre-Coste première adjointe au Maire, déléguée à la ville éducative et à la réussite scolaire était ce mardi, en visite de chantiers des écoles de Montpellier. Occasion de réaffirmer le plan de rénovation et de construction du patrimoine scolaire, qui sera défini dès cet automne.

Lors de cette visite de chantiers des écoles décidés par l’ancienne majorité, l’accent a été mis sur le plan pluriannuel qui sera lancé dès cet automne.

Adapter, rénover, construire : le nombre d’enfants scolarisés est en hausse. Repenser un cadre sécurisé et confortable est nécessaire pour tous les accueillir avec la même attention.

VOIR AUSSI, Montpellier : La réussite de tous les enfants, l’autre priorité du candidat Michaël Delafosse

Fanny Dombre-Coste, très directe a fait l’état des lieux de la précédente mandature : « avec la politique immobilière qui a été menée jusqu’à présent, c’est-à-dire avec la construction sur parcelles, on a vu des quartiers entiers se développer de façon tellement insensée,  qu’il y a eu une pression sur les écoles, extrêmement importante, avec des sureffectifs dans les établissements scolaires qui n’avaient pas été anticipés. »

“Cette méthode-là, c’est terminé”

La 1re adjointe prendra l’exemple du quartier des Beaux-Arts qui en l’espace d’un an a vu plus de 2000 appartements livrés, créant ainsi un déséquilibre. « Du coup, on a un problème d’effectifs dans ce quartier […] Donc cette méthode-là, c’est terminé […] La bétonisation à la parcelle, c’est terminé. Dans Montpellier demain, on ne construira que dans des ZAC, ce qui permet d’anticiper et de prévoir, » explique Fanny Dombre-Coste à propos de la politique d’urbanisation de la nouvelle équipe.

VOIR AUSSI, Montpellier : Michaël Delafosse constructif et rénovateur avec le monde de l’immobilier

Un plan de rénovation et de construction pluriannuel

Objectif : faire face à la surcharge des établissements et améliorer la mixité sociale. Un plan de rénovation et de construction qui a l’ambition d’offrir la même qualité d’accueil à l’ensemble des élèves de la ville, avec la volonté de répondre rapidement aux enjeux de la transition écologique grâce à la rénovation thermique, la végétalisation et la déminéralisation des cours d’école. Vigilance aussi : une surveillance santé et pollution est prévue avec l’installation de capteurs pour mesurer la qualité de l’air.

Rééquilibrer le patrimoine immobilier scolaire, et lui donner une nouvelle ambition

Fanny-Dombre Coste fait donc l’annonce de ce vaste plan stratégique qui sera pensé avec toute la ville : « c’est toute la ville qui doit demain être éducatrice […] On va se concerter le plus largement possible. » Terminées les différences entre quartiers avec d’un côté de nouvelles écoles signées par des architectes et de l’autre de vieux bâtiments qui se délabrent, « on va arrêter les constructions prestigieuses avec des architectes prestigieux. » La déléguée à la ville éducative et à la réussite scolaire prendra pour exemple : « le groupe scolaire qui est en train de se construire à Port Marianne coute aussi cher qu’un collège. »

Nouvelle approche, « pour dégager des marges de manoeuvre financières pour engager un vrai plan de rénovation » explique Fanny Dombre-Coste. Une volonté politique qui veut rééquilibrer le patrimoine immobilier scolaire, et lui donner une nouvelle ambition, tant pour les équipements « high tech, » que pour les accès sécurisés qui permettront aux élèves de vivre le chemin de l’école à pied ou à vélo. L’idée : initier une nouvelle génération aux mobilités actives, plus vertueuses avec l’environnement.  

Interview avec Fanny-Dombre Coste première adjointe au Maire de Montpellier, déléguée à la ville éducative et à la réussite scolaire :