Venu en voisin de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, dont il a longtemps été le Maire, Jean Castex, Premier ministre depuis quelques semaines était en déplacement avec Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarités, à Montpellier sur le thème de la santé.

Thème ô combien sensible en cet été 2020, avec la canicule qui touche le nord du pays et l’Île-de-France, mais surtout avec la recrudescence des cas positifs de Coronavirus.  Ce qu’il faut en retenir.

La ponctualité n’est pas le point fort du locataire de Matignon, mais la concision dans les propos l’est beaucoup plus. Ce qui n’est clairement pas négligeable lorsqu’il s’agit d’une déclaration publique à la presse et à la nation. Dans un agenda ultra minuté, mais chamboulé aujourd’hui par un Conseil de Défense Nationale présidé par Emmanuel Macron « beaucoup plus long que prévu », selon une source proche du ministre, le Premier ministre, Jean Castex, s’est présenté peu avant 16h devant la presse dans la chaleur moite du hall principal du grand hôpital public de Montpellier.

Visiblement, c’était l’occasion pour lui, de tirer la sonnette d’alarme ! Après avoir salué le « combat incessant d’Olivier Véran au service quotidien de la Santé publique », l’hôte de Matignon s’est inquiété de « constater que la situation liée à l’épidémie de Covid 19 s’est dégradée ces derniers jours, et va dans le mauvais sens depuis environ deux semaines. » 

25 nouveaux clusters

Visiblement très inquiet de la situation, l’ex-Monsieur Déconfinement d’Emmanuel Macron a rappelé que ces derniers jours, « 25 nouveaux clusters sont identifiés par jour, au lieu de 5 par jour au début du mois de juillet ». Une situation sanitaire qu’il a lui-même qualifiée de « préoccupante. »

Conscient que le seuil national de vigilance (20 cas signalés positifs pour plus de 100 000 habitants) « sera atteint dans la semaine, » et déterminé à éviter de revivre une période similaire à celle du confinement, vécue au printemps dernier, Jean Castex a fait plusieurs annonces choc. Le Gouvernement durcit le ton face à la crise sanitaire.

Dans un été 2020 qui « n’est clairement pas comme les autres», l’hôte de Matignon a notamment demandé « dès à présent aux Préfets d’étendre le plus possible, le port du masque dans l’espace public, » et ce malgré les fortes chaleurs attendues dans les prochains jours, et logiques à cette période de l’année. 

Parmi les autres « dispositions importantes, prises ce jour en lien avec le Président de la République », annoncées ce jour par Jean Castex, l’interdiction des évènements regroupant plus de 5000 personnes est officiellement prolongée jusqu’au 30 octobre. Dans les faits, les grands concerts prévus à la rentrée devraient tous être reportés à 2021. Idem, pour les sports professionnels, les championnats reprendront comme prévu fin août voire début septembre, mais dans des stades très peu remplis. 

« Les Préfets pourront accorder des dérogations, après avoir effectué de strictes vérifications sanitaires », a précisé le Premier ministre, alors que certains clubs de foot professionnels de Ligue 1 en France (Lyon, Montpellier…) font déjà le forcing pour obtenir ces précieuses dérogations préfectorales, afin d’accueillir 8 à 10 000 spectateurs dans leur stade, sur certains matchs très précis. Affaire à suivre…

« Personne, dans notre pays, ne souhaite vivre un nouveau confinement »

« Des actions concrètes seront également intensifiées dès les prochains jours dans les 20 plus grandes métropoles du pays. Des plans territoriaux vont être établis en fonction des bassins de vie, et des quartiers pour que chacun soit concerné,» a affirmé Jean Castex. Martelant que « personne, dans notre pays, ne souhaite vivre un nouveau confinement », Jean Castex a appelé à la re-mobilisation de chacun, « à une vigilance accrue, de tous les instants et une plus grande solidarité notamment envers les plus fragiles d’entre nous ». 

Les prochains jours et les prochaines semaines montreront si l’appel de Montpellier de l’ex-édile de Prades sera entendu, ou non, par la population.

Interview de Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de la métropole :