Pour Extinction Rebellion, il fallait marquer ce 18 juillet date anniversaire où le conseil municipal de Montpellier avait voté en 2019, un vœu visant à la déclaration de l’urgence climatique. 

Oui, mais : rien, le néant ! Juste des mots

« il n’y a pas ville mieux placée en France pour déclarer l’urgence climatique, » avait expliqué à ce moment-là, le maire Philippe Saurel. Quid depuis cette date du 18 juillet 2019 ? Pour Extinction Rebellion Montpellier : « rien, le néant ! Juste des mots. » C’est pour cette raison que les membres de ce mouvement citoyen non violent ont marqué ce jour par des « noyades, » et un affichage sur la façade de la mairie. Un message clairement destiné au nouveau maire de la Ville. #18juillet symbole de l’inaction en politique. Mais maintenant : « il faut agir vite et fort, » explique David.

Interview de David membre XR Montpellier : 

« Il faut de la sincérité dans l’action » Michaël Delafosse

« Trois fois oui, pour que Montpellier proclame l’urgence climatique, car c’est le défi de notre génération, mais en la matière il faut de la sincérité dans l’action, » avait aussi expliqué en juillet 2019, Michael Delafosse président du groupe d’opposition, à l’époque. À suivre…

VOIR AUSSI [VIDEO] Urgence climatique Extinction Rebellion Montpellier s’interroge : et si rien ne changeait ?

VOIR AUSSI [VIDÉO] Montpellier : Michaël Delafosse élu Président de la Métropole, « ma fonction, c’est de voir loin, pour agir vite »