Sénatoriales : Un premier conseil municipal à Montpellier, pour désigner les grands électeurs

Un premier conseil municipal à Montpellier, pour désigner les grands électeurs (CR CDS)

Quelques jours après son élection officielle, Michaël Delafosse réunissait ce vendredi 10 juillet son premier Conseil municipal.

VOIR AUSSI : Hérault : Google, Pôle emploi et l’État plus engagés que jamais pour l’Emploi des jeunes

Pour une première séance, le nouvel édile de la ville a fait court mais efficace. Une heure chrono. Il en était contraint par la loi. Il fallait désigner les grands électeurs en vue des Sénatoriales d’octobre prochain.

9h30. L’espace public de la salle du Conseil Municipal est plus que parsemé. L’hémicycle est comble. La Marseillaise résonne. Les élus sont debout. Tous savent qu’ils viennent pour un ordre du jour court. Il fallait désigner les grands électeurs en vue d’élire les futurs sénateurs.

Pas moins de 5 listes avaient été déposées auprès des services de la municipalité ces derniers jours.

Celles-ci représentaient les différentes listes aux dernières municipales. Lucie Goutorbe était la cheffe de file de la liste Montpellier Unie, celle de Michaël Delafosse. Annie Yague pour l’équipe Saurel, Guylaine Lang-Cheymol pour Coralie Mantion, Nabil Fakhour pour Alenka Doulain et Clothilde Ollier, Marie Elisabeth André pour Mohed Altrad.

Les Sénatoriales sont les seules élections organisées en France où le citoyen ne s’exprime pas. Les personnes qui votent sont impérativement des représentants du peuple. Il s’agit précisément des élus municipaux, départementaux et régionaux. Ces derniers, eux, votent, concrètement pour les futurs sénateurs.

Ces mêmes sénateurs voteront ensuite pour élire le Président du Sénat. Celui-ci ou celle-ci se retrouvera de facto comme le deuxième personnage de l’État, juste après le Président de la République.

Concernant Montpellier, plusieurs centaines de sièges de grands électeurs étaient à pourvoir ce matin. Le vote électronique n’étant pas pour le moment, la règle au conseil municipal. Le dépouillement a été fait manuellement par les deux aînés de l’assemblée que sont Charles Sultan (colistier de Michaël Delafosse) et Max Lévita (colistier de Philippe Saurel.)

À l’issue du dépouillement, les résultats sont apparus à l’écran. 

La liste conduite par Lucie Goutorbe et présentée ce matin par Michaël Delafosse a ainsi obtenu 36 voix, ce qui représente 177 délégués et 45 suppléants. Ensuite, la liste conduite par Nabil Fakhour et présentée ce matin par Alenka Doulain (Nous Sommes) et Clotilde Ollier (ex-EELV) a obtenu 2 voix, donc 9 délégués et 2 suppléants.

La liste conduite par Annie Yague et présentée par l’ancien Maire de Montpellier Philippe Saurel, a quand à elle obtenu 11 voix, ce qui fait 54 délégués et 13 suppléants. Autre élue écologiste à présenter sa liste, ce matin, Coralie Mantion a obtenu 12 voix, soit 59 délégués et 13 suppléants.

Enfin, la liste conduite par Marie Elisabeth André et représentant ce matin Mohed Altrad a, elle, obtenu 4 voix donc 19 délégués et 4 suppléants.

« Les calculs ont été automatiquement faits, par un logiciel informatique qui nous a été spécialement fourni par les services du Préfet de l’Hérault, Jacques Witkowski », s’est empressé d’affirmer Michaël Delafosse, à l’énoncé de ces résultats, devant les visages incrédules d’une partie des élus présents et peu au fait des calculs en vue des Sénatoriales.