[VIDEO] Hérault : Google, Pôle emploi et l’État plus engagés que jamais pour l’Emploi des jeunes

Joseph Sanfilippo, Directeur Pôle Emploi Hérault, Carine Karailiev, Responsable de l'Atelier Numérique de Montpellier et Jacques Wiktowski, Préfet de l'Hérault (CR CDS)

[VIDEO] Réunir Google, Pôle emploi et la Préfecture de l’Hérault autour de la même table, ce n’est vraiment pas fréquent. Là, les trois entités étaient réunies ce 9 juillet à Montpellier. Le but : offrir des formations aux milliers de jeunes des quartiers Prioritaires de la Ville (QPV)

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Lunel : La Pescalune 2020 aura bien lieu, « on ne voulait pas d’année blanche »

« Notre programme concerne cet été, pas moins de 22 quartiers prioritaires sur le territoire donc plus de 100 000 jeunes sont susceptibles d’être intéressés et d’y participer », détaille, le Préfet de l’Hérault, Jacques Witkovski.

« On sort d’une grave crise sanitaire. C’est loin d’être fini même si le confinement est derrière nous », explique le Préfet avant d’ajouter qu’ « avec la crise sanitaire, les frontières, notamment avec les pays du nord de l’Afrique, du Maghreb principalement sont toujours fermées, alors les jeunes des quartiers seront plus nombreux, présents cette année, que les précédentes », soucieux de replacer le projet dans son contexte géographique et sanitaire.

Des ateliers numériques, avec Google… pourquoi faire ?

« On va proposer de nombreuses sessions de formations à distance pour les jeunes notamment, durant tout l’été. Lors de la première session, il y avait pas moins de 100 participants », détaille Carine Karaïliev, responsable de l’Atelier Numérique Google à Montpellier. En effet, le géant américain de l’Internet est présent depuis de nombreuses années à Montpellier. Une présence physique à Montpellier qui se lance à 100% dans ce projet estival  « pour permettre à beaucoup de gens dans l’Hérault qui n’ont pas eu la chance de grandir avec les outils informatiques et numériques, de s’y habituer et d’ajouter une flèche de plus à leur arc, dans leur curriculum vitae, complète le Préfet de l’Hérault.

« Ces formations offriront aussi à nos  jeunes des quartiers prioritaires de Politique de la Ville, d’être encore plus compétents, plus polyvalents sur le marché de l’emploi quand ils s’y présenteront et postuleront dès le mois d’août voir à la rentrée de septembre », précise Jacques Witkovski particulièrement enthousiaste de travailler main dans la main avec Pôle emploi et la multinationale américaine créée par deux ingénieurs, Larry Page et Sergeï Brin.

Pour les objectifs, pas de chiffres, mais des réussites pros ! 

Proposer ainsi des formations à distance pour les jeunes des quartiers difficiles de l’Hérault, c’est une bonne chose. Mais quelles certitudes pour la réussite d’un tel partenariat ? Des chiffres, aucune des trois personnalités présentes ne s’aventurera à en citer. Joseph Sanfilippo, patron du Pôle emploi pour l’Hérault, préfère voir « beaucoup de monde présent et intéressé par les sessions proposées cet été et ainsi davantage de gens à même d’être disponibles pour de nouveaux métiers ».

Décidément très en verve, le Préfet de l’Hérault conclut, par une formule dont il a le secret « Pour nos jeunes, c’est quand même plus sexy de travailler avec Google, dans des formations à distance avec ce géant que tout le monde connaît, plutôt que dans d’autres formations, pour des métiers moins connectés ». L’appel du pied du Préfet est lancé. Sera-t-il entendu ? Réponse à la fin de l’été avec le nombre de participants et de nouveaux jeunes davantage polyvalents présents sur le marché de l’emploi !