[Communiqué de presse] « Écologistes libres » (EL) exprime ses félicitations républicaines à Monsieur Fournier pour sa victoire à ces élections municipales 2020.

Illustration de Nîmes (CR)

Nous déplorons cependant le manque de mobilisation des électeurs (1 sur 3) qui doit nous interpeller sur les raisons qui motivent cette grève passive de l’électorat.

Comme nous regrettons, que sur les 4 listes en présence au 2nd tour, seulement 2 étaient réellement pro-écologistes (La vôtre et celle de Monsieur Lachaud). Nous avons soutenu et nous soutenons à « Écologistes Libres » l’urgence écologique, économique, et sociale à Nîmes sans oublier la sécurité.

Ces 4 axes, adossés à l’expérience Covid doivent nous faire réfléchir sur les nouveaux modes d’articulations des politiques publiques à mettre en œuvre dans notre cité, notre ville, à la fois en thermes stratégiques et en approches politiques, pour nous-mêmes mais surtout pour nos générations futures.  Maitriser l’étalement urbain, végétaliser la ville, moins bétonner, optimiser les toitures nîmoises avec des productions d’énergies, isoler les logements, réviser le PLU, libérer des pistes cyclables, désenclaver des commerces qui se meurent au centre-ville, promouvoir l’attractivité et le rayonnement de la ville, créer plus de pépinières projets et entreprises , agrandir le campus étudiant, rendre l’espace public accessible pour tous (Ad’Ap)…autant en fait de politiques publiques incontournables à déployer pour servir les Nîmoises et Nîmois.

Monsieur le Maire, pour rappel les inondations de début 2000 nous ont permis d’élaborer des PPRI (Plan de Préventions des Risques Inondations). N’attendons pas que le dérèglement climatique en particulier à Nîmes (Ville la plus chaude de France) nous emporte : adopter un plan Marshal pour toutes ces urgences avec des schémas directeurs et des livrables avant la fin de votre mandat. Anticipons pour ne plus subir.

Notre logiciel de politique publique se doit d’être mis à jour et réévalué par vos soins au cours de ce mandat pour mener de front ces projets tant urgents et nécessaires comme d’activer en parallèle les sources de financements locales, nationales et européennes. Les Nîmois souffrent Monsieur le Maire, les agriculteurs souffrent aussi, les commerçants aussi…les quartiers souffrent avec une jeunesse qui ne trouvent pas d’emploi. Tous les partis politiques dans cette élection avaient de bonnes idées et projets pour notre ville. Reconnaissons-le.

Combinez-les Monsieur le Maire et soyez le Maire de tous. Nous espérons qu’au cours de ce mandat, Monsieur Fournier vous serez attentif à nos préoccupations…

Écologistes libres