30 mai 2020. Michaël Delafosse et Coralie Mantion présentaient aujourd’hui en conférence de presse sur la place Jean Jaurès, à Montpellier : “les mesures d’urgence pour le commerce de proximité.

Prévisible, la crise sanitaire se transforme progressivement en une crise économique et sociale. “La Gauche qui nous rassemble” propose un plan de soutien et de relance, mais “une relance qui doit prendre en compte la transition écologique et conforter Montpellier dans une dynamique d’innovation.

Explications avec Michaël Delafosse, tête de liste “La Gauche qui nous rassemble” pour le second tour des municipales le 28 juin prochain :

“Il faut savoir prendre ses responsabilités”

À noter que le candidat Michaël Delafosse réaffirme son souhait d’abandonner les projets Ode à la Mer et Oxylane. Une position claire : qui veut ainsi défendre l’économie locale, et le commerce de proximité. Autres arguments, favoriser les déplacements de courte distance, à pied ou à vélo, lutter contre la pollution de l’air, protéger les terres agricoles, et diminuer l’imperméabilisation des sols. 

Concernant Ode à la Mer, pour Michaël Delafosse ce projet est né “dans une opacité totale.” “Ce sont les responsables de l’opposition qui ont révélé au grand public […] qu’il y avait au-delà de la requalification de l’existant, c’est-à-dire du projet du Fenouillet, 70.000 m2 supplémentaires […] Il y a un moment, il faut savoir prendre ses responsabilités, et donc il n’y aura pas de cession de ces terrains à Frey [la Foncière Frey],”précise-t-il. 

Extrait de la conférence de presse Michaël Delafosse, et Coralie Mantion 30 mai 2020 : Est-il encore possible de stopper ce projet, et à quel prix ?

VOIR AUSSI, [VIDEO] Pérols : « Ode à la jeunesse » et « Ode à la mer » explications avec Jean-Pierre Rico

Montpellier : les mesures immédiates

Les mesures immédiates, pour accompagner le secteur du commerce de proximité, de l’artisanat et du tourisme seront : la gratuité des transports publics le week-end, à partir du vendredi midi, une mesure qui sera accompagnée de la gratuité le week-end et par des mesures de gratuité permanente pour les plus précaires. Puis mise en place pour commencer d’un plan de 1000 places de stationnement sécurisé pour les vélos. Compter aussi sur l’exonération temporaire des droits de voirie, terrasses, échafaudages et palissades, enseignes, des redevances des commerçants des marchés de plein air, jusqu’au mois d’octobre. Une mesure reconductible en partenariat avec la CCI en fonction de l’évolution, et du lien entre la situation économique et sanitaire.

Autre axe : l’extension temporaire des terrasses. Cela se fera sur demande des établissements. Côté pratique, installation de conciergeries temporaires à l’Office de tourisme et salle Pagezy,avec pour objectif d’améliorer l’accueil des touristes dans l’Écusson. 

Culture : une programmation artistique, culturelle et d’animations dès le mois de juillet, pour favoriser l’attractivité dans l’Écusson, ainsi que dans les parcs et places de la ville.

Sécurité : une unité spécifique « cœur de ville » sera déployée afin de régler les problèmes spécifiques du centre-ville et de renforcer son attractivité.

VOIR AUSSI Municipales : Michaël Delafosse mettra en place « une Métropole stratège qui fédère… »