Le 10 mai 2001 la loi Taubira était adoptée par le parlement.

Cette loi proclame : « La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité. »

Nous reproduisons ici les mots de notre ami et colistier Jean-Pierre Pujol ce 10 mai 2020 : « Associons nous à la prise de conscience et au rappel d’une des pages les plus horribles de l’histoire humaine, dont les séquelles persistent à savoir l’ESCLAVAGISME. Que notre liste, associée à tous les mouvements de gauche et humanistes fasse entendre d’une voix tonitruante aujourd’hui le rappel historique du fait esclavagiste. Je dédie cette journée à ma petite nièce et à mon petit neveu guadeloupéens et à Christiane Taubira. Lisons son livre « Nuit d’épine »».

Nîmes Citoyenne À Gauche