Covid-19 : Le Pays de Lunel, à l’heure du déconfinement

L'atelier solidaire (Ville de Lunel CR)

Les Lunellois n’ont pas attendu les annonces gouvernementales pour s’organiser à quelques jours du déconfinement.

VOIR AUSSI : Lunel : Des masques « maison » pour lutter contre le covid-19

Comme tout un chacun peut déjà commencer à l’observer, la crise sanitaire a et aura un impact sur la vie économique du Pays de Lunel. Les producteurs et restaurateurs sont et seront en première ligne. En parallèle, de la conception de visière au soutien scolaire, les habitants du Lunellois sont plus que jamais mobilisés et solidaires.

Les restaurateurs s’organisent, en attendant la reprise

Au moins jusqu’à début juin, les cafés, bars et restaurants français resteront fermés. Face à ce coup dur, les restaurateurs du Pays de Lunel ont décidé de s’organiser, entre le système D et les coups de pouce financiers de l’État ou des collectivités territoriales, même, s’ils attendent avec impatience les nouvelles directives.

Comme l’explique Carole Soubeyran, artisan restaurateur du Bistro de Caro, « un bon restaurant est un restaurant où l’on mange bien, mais aussi là où on passe un bon moment, ce qui est frustrant aujourd’hui. On attend d’en savoir plus sur la date de réouverture, mais aussi sur les conditions, car nous faisons ce métier pour partager notre cuisine avec nos clients. Nous y allons à tâtons ». 

Sur Lunel, de nombreux établissements ont décidé de proposer la vente à emporter et/ou en livraison (liste non exhaustive et amenée à évoluer) :

Les restaurateurs qui le souhaitent peuvent être ajoutés, en nous envoyant un courriel à secretariat@lemouvement.info

Un atelier solidaire pour fabriquer des masques en Pays de Lunel

Pour faire face au manque de masques, au niveau national, et dans l’attente de la livraison commandée par la Communauté de Communes du Pays de Lunel, les habitants ont décidé de s’organiser.

Installé dans le nouveau dojo (prêt par le CE SNCF) par les Cheminots de Lunel, avec du matériel mis à disposition par des bénévoles et installé par les agents de la Ville, l’atelier Sol’Lunel produit, depuis le 27 avril des masques pour le public.

En pratique, comme l’explique Anne-Laure Delmau, infirmière libérale et élue de la Ville de Lunel qui coordonne les opérations, « nous utilisons trois couches dont une couche d’intissé pour garantir l’efficacité du masque et selon un modèle proposé par le groupe Afnor ».

Mercredi 29 avril 2020, les 18 couturières et petites mains ont déjà pu distribuer 168 masques, lors du premier drive de Sol’Lunel. D’autres devraient encore suivre.