Alors que les masques manquent pour les soignants et que la Ville arrive, tant bien que mal à réapprovisionner les professionnels de santé, plusieurs réseaux de solidarité se sont créés pour confectionner des masques en tissu.

VOIR AUSSI : Covid-19 : La solidarité continue en Pays de Lunel

En pratique, cinq adhérentes de la Maison Rousseau mettent à profit leur talent de couturières afin de confectionner des masques en tissu.

Les adhérentes en question, équipées de machine à coudre, mettent à profit leur savoir-faire, afin de satisfaire les besoins de leur entourage, mais honorent également des commandes. Et c’est Amina qui l’explique le mieux : « On en fait pour nos familles, nos voisins, les amis de nos voisins et même certains commerçants qui nous en ont demandé plusieurs pour leurs salariés. Et tout ça, bénévolement ! »

Mais, la bonne volonté ne fait pas tout, bientôt à court de matériel, les couturières de la Maison Jean-Jacques Rousseau ont récemment lancé un appel à la solidarité. « Nous avons utilisé des cordons pour remplacer les élastiques manquants, mais il nous faut absolument de la matière première : du coton, du tissu et surtout de l’élastique », comme l’explique Amina, qui s’occupe de centraliser les dons au 06 33 55 86 37.

En parallèle, depuis lundi, les aides à domicile peuvent bénéficier de masques pour l’exercice de leurs missions

En pratique, l’Agence centrale de sécurité sociale (ACOSS) a informé les salariés des bénéficiaires APA (Allocation personnalisée d’autonomie) et PCH (Prestation de compensation du handicap) qu’ils pouvaient dès à présent retirer des masques de protection auprès des pharmacies.

Concernant les services d’aide et de soins à domicile, le conseil départemental de l’Hérault rappelle que ceux-ci sont « approvisionnés par un autre circuit ».

La délivrance de masques se fait cependant sous certaines conditions : les aides à domicile doivent en effet présenter auprès des officines munies de leur cartes d’identité et de l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU indiquant le nombre de masques qui leur est attribué, 3 masques par semaine pour les salariés des bénéficiaires de l’APA et 9 masques par semaine pour les salariés des bénéficiaires de la PCH.