[Portrait] Sète : Cyrielle Garrigues, artiste céramiste. Créations en céramique, faïence blanche ou rouge d’inspirations sétoises et tendance marine, les objets d’art deviennent objets utiles pour la maison, et la cuisine.

Comment vous est venue la passion de la céramique ? Quelle est votre formation ?

« J’ai réalisé mes premières créations au début des années 2000 (vers l’âge de 15 ans). Je participais à des stages l’été, en Bretagne, lorsque j’y étais en vacances avec ma famille, originaire de cette région. À l’époque, je tournais du grès. Ma professeure avait déjà remarqué ma capacité à être absorbée par la matière. Ces premiers contacts avec la terre étaient à l’époque pour moi un moyen de création magique : cette matière m’offrait la possibilité de créer exactement tout ce que je pouvais imaginer. J’étais hypnotisée par cette matière si flexible et malléable qui allait devenir pourtant si résistante après les différentes cuissons.

Cyrielle Garrigues artiste céramique – Photo © Cyrielle Garrigues

J’ai créé quelques sculptures, mais déjà, j’avais tendance à créer majoritairement des objets utiles (pots à crayons, pots pour cuillères en bois…). J’ai également créé toute une série de pièces « bretonnes » (bolées de cidre, pichets avec représentation du triskel…), déjà sensible à l’utilisation de symboles porteurs d‘identité. Ensuite, mes études, mon parcours d’ingénieur en agronomie ainsi qu’une succession de prises de postes en France et à l’étranger m’ont éloignée quelque temps de l’argile.

Je n’ai repris une pratique régulière de la céramique qu’à mon arrivée pour des raisons professionnelles à Montpellier en 2013. J’ai pu prendre plaisir à découvrir de nouvelles techniques de modelage, techniques des plaques et à me perfectionner dans la réalisation de créations au tour, auprès de différentes associations. Je crée pour des amis, je reçois même quelques premières commandes (coupelles pour alliances de mariage, tasses…).

En 2017, je me libère de mon emploi et décide de déménager sur Sète, une ville découverte en arrivant dans la région, et qui m’attire terriblement de par sa relation à l’eau, aux traditions, à l’art, à sa gastronomie. J’aime sa simplicité, sa douceur, ses couleurs… À ce même moment, une amie restauratrice me commande une série de bols pour servir des soupes traditionnelles colombiennes dans le nouveau restaurant qu’elle prévoit d’ouvrir, à Bordeaux. Cette commande est l’occasion rêvée de me lancer sérieusement dans un projet d’activité d’artisan céramiste.

Je crée donc mon enseigne « Terre Singulière » fin 2017. J’enchaîne ensuite les marchés de créateurs, les animations locales, les retours sont très positifs : la dynamique est lancée. Je m’installe dans un atelier au 35 rue Lazare Carnot, à Sète, et je continue à développer mon activité.

Par simple admiration de mon environnement de vie, mes créations vont être inspirées de l’histoire, de la culture et de l’authenticité de la ville de Sète. Mes pièces rendent hommage à tous les symboles forts de cette ville : la pêche, le milieu marin, les joutes…

Je souhaite, en parallèle, que ces créations puissent être utilisées dans le quotidien de tout un chacun. Pourquoi réserver les jolies œuvres, à nos étagères ? Je souhaite que l’art puisse être notre compagnon de route, dans notre vie de tous les jours : en utilisant des objets issus de l’artisanat d’art.

Cette touche d’originalité, et d’identité donnée à chaque pièce reçoit beaucoup d’admiration des clients locaux, restaurateurs, ou même de l’Office de tourisme de Sète qui commercialise mes créations dans sa boutique.»

Qu’est-ce qui vous définit le mieux ?

« L’énergie ! J’adore impulser des choses, imaginer des projets, provoquer des rencontres, échanger avec le public que l’on peut recevoir à l’atelier, créer des moments festifs où la joie et l’énergie circulent, c’est magique !

Je me ressource auprès de mes proches, des activités que je pratique (dont les joutes !), à travers mon admiration, et la contemplation des éléments qui m’entourent : si authentiques, pleins d’identité, d’histoire, et de vie.

Je pense vraiment que cette activité de céramiste est née ici, car je me trouvais ici, à Sète. Utiliser les symboles forts de ce territoire, et leur redonner vie à travers une matière noble comme la terre, c’est une manière pour moi de témoigner mon amour pour ces lieux, ces métiers, ces traditions. » 

Est-ce que vous pouvez travailler sur commande, et sur des thèmes choisis par le client ?

« Dans ma pratique, je modèle des pièces dans lesquelles je réalise des gravures à la main ou des incrustations à l’aide de matériaux existants, à forte identité locale : filets de pêche, coquilles d’huîtres… Ces dessins sont ensuite révélés grâce à des engobes.

Je peux tout à fait reproduire ces techniques sur des demandes spécifiques et des thèmes choisis par les clients, dans la mesure du réalisable ! J’ai déjà eu l’occasion de personnaliser des plats à tielles pour des mariages, des naissances, des baptêmes, de créer des trophées pour clubs d’escalade ou sociétés de joutes (voir photo en PJ), de créer des plaques de numéros personnalisées pour des maisons de Sète ou Mèze, ou encore de créer des assiettes qui rappellent à la fois la forme de l’huître et de la goutte de citron pour servir les huîtres gratinées d’un restaurant à Sète.

À la sortie du confinement, j’aimerais d’ailleurs renforcer les partenariats avec les restaurateurs de la ville et du bassin de Thau afin qu’ils puissent encore plus mettre en avant la qualité de leurs produits, en les présentant dans des assiettes uniques, à leur image, et avec une véritable identité locale. »

Art du feu

Keramos en Grec signifie argile. La céramique désigne les objets fabriqués en terre qui ont subi une transformation au cours d’une cuisson à température plus ou moins élevée. La céramique naît avant le travail du verre et du métal, à la fin de la préhistoire. On dit aussi que la céramique est le premier « art du feu. »

Mieux vivre ensemble

Prendre de nouvelles habitudes, pour un mieux vivre ensemble. Proximité, et bien être : consommer local. Pourquoi aller acheter en grande surface de la vaisselle qui a fait le tour du monde ? Alors que la beauté d’un intérieur, et d’une table peut se construire avec les créations proposées aussi, par des artistes et artisans locaux, comme Terre Singulière.

Cyrielle Garrigues propose pour s’adapter aux circonstances la livraison à domicile, sur Sète, tout en respectant, les gestes barrière et la distanciation physique.

Céramique Cyrielle Garrigues – Photo © Cyrielle Garrigues

Pour plus d’informations : 

Cyrielle Garrigues
Terre Singulière, céramique sétoise
Fb : https://www.facebook.com/terresinguliere/
Instagram : @TerreSinguliere
Mail : Cyrielle@TerreSinguliere.fr