Lettre ouverte du Directeur des Internationales de la Guitare : « L’espoir des jours heureux ?! »

Talaat El Singaby, Directeur et Fondateur du Festival « Les Internationales de la Guitare - Sud de France » (CR)

Lettre ouverte de Talaat El Singaby, Directeur et Fondateur du Festival « les Internationales de la Guitare – Sud de France », « adressée notamment aux Pouvoirs Publics, ainsi qu’aux différents acteurs locaux qui défendent ardemment les valeurs culturelles de notre pays et de notre région. »


La situation exceptionnelle à laquelle fait face notre pays et nos concitoyens, a secoué tous les secteurs et les vies de notre société et en a mis quelques-uns en périls ; l’ensemble du personnel soignant bien sûr, et tous les autres soldats de l’ombre qui agissent au quotidien et font vivre la France durant ces heures plus que délicates. Encore une fois, force, respect et reconnaissance à eux.

Comme depuis le début de cette crise, l’espérance, le courage et la foi dans un devenir proche doivent être de mise.

Tout comme le secteur de la santé, la culture fait encore les funestes frais depuis plusieurs décennies du cynisme de la logique comptable des gouvernements successifs. Les décisions des responsables politiques, face à cette urgence sanitaire mondiale, ont touché le domaine de la culture et le notre, celui de la musique, en plein cœur : des intermittents sans activité, des lieux de diffusion fermés, des artistes, tourneurs et managers au ralenti. Mais surtout une flopée de festivals de printemps et d’été annulés, et des prochaines saisons qui s’annoncent difficiles voire dramatiques pour tous les acteurs culturels.

Au nom du Festival « les Internationales de la Guitare – Sud de France », j’exprime ma totale solidarité avec les responsables et les acteurs des manifestations annulées, des salles fermées et avec nos amis artistes et intermittents en difficulté. Haut les cœurs, vous êtes les passionnés et les garants du supplément d’âme de ce pays.

Aujourd’hui, et en dépit de certaines décisions annoncées pour soutenir la culture, les mesures et les responsabilités prises par l’État demeurent insuffisantes, illisibles et laissent présager un parcours complexe, voire chaotique et incertain dans un secteur en péril. Je fais appel au Président de la République, au Premier Ministre, au Ministre de la Culture, aux Députés, aux Sénateurs aux Présidents des Collectivités locales et territoriales et aux Maires de prendre la mesure de la situation et à sauver et protéger la culture de notre pays qui traverse elle-aussi des heures sombres.

Nous autres, acteurs de la culture, avons besoin du soutien massif, clair et franc des pouvoirs publics et aucunement de mesurettes, de cosmétique ou de charité.

Nous avons choisi de garder espoir dans un avenir proche meilleur, pour tous. Nous écartons les noires pensées parce que la culture sait depuis toujours nous donner l’élan nécessaire pour surmonter les dures épreuves. Notre équipe est motivée, plus que jamais, à offrir à nos concitoyens des moments exceptionnels et heureux, et se tient debout, aux côtés de ses pairs.

Dans l’attente des jours heureux, et de pouvoir vous retrouver,
Portez-vous bien,