Monsieur le Maire [de Sète],

Nous vous avions alerté, par courrier du 20 mars, sur l’urgence de mettre à l’abri les S.D.F. vivant actuellement à Sète et notre demande de respecter l’engagement  que «personne ne soit à la rue, français ou étranger»

Nous avons donc apprécié la mise à disposition, depuis ce lundi 30 mars, de l’Auberge de Jeunesse et sa gestion confiée au SUS.

Nous devons toutefois, malheureusement, constater que cette solution ne couvre pas l’ensemble des besoins et que de nombreuses personnes restent, à ce jour, sans solutions concrètes, vivant dans la rue ou dans des squats surpeuplés, parfois sans eau ou électricité. Pour beaucoup, d’une santé très précaire. Ce qui est un risque pour eux-mêmes et pour toute la population.

Aussi nous renouvelons instamment notre demande de voir la Ville de Sète mettre en accès les locaux inutilisés ou vacants ou, si besoin, réquisitionner des logements vides pour héberger ces personnes, en établissant si nécessaire des conventions d’habitats provisoires

Dans cette attente, nous attirons votre attention sur notre récente interpellation du CCAS quant à l’urgence absolue de mettre à leur disposition le service de douches municipales, à titre gratuit. La fermeture du centre de jour du SUS peut être compensée par l’accès aux douches municipales mais ce besoin impératif doit rester, pour eux, gratuit. C’est une nécessité que la Ville de Sète ne peut ignorer au risque de mettre en péril ses obligations sanitaires pour l’ensemble de la population !

Nous souhaitons également pouvoir vous rencontrer dans les meilleurs délais afin d’étudier avec vous :

  • les moyens matériels que pourrait mettre la Ville à la disposition des 3 Associations de bénévoles (Les Bons Samaritains, les Amoureux de la vie et les Anges gardiens) qui, seules, assurent la distribution de repas à ces sans abris.
  • la complémentarité que pourrait apporter la Ville aux besoins rencontrés par les MNA (mineurs non accompagnés) logés, par le Conseil Départemental, dans des hôtels sétois.
  • La possibilité de favoriser un suivi médical pour cette population.

Nous vous remercions par avance de l’attention que vous apporterez à ce courrier ainsi que de la rapidité de votre action en retour.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

Le collectif « Sète Terre d’Accueil « : Les Rencontres citoyennes, le « Service catholique » de la Pastorale des Migrants, l’Accueil Migrants Cimade de Sète, le Réseau Éducation Sans Frontière Sète Bassin de Thau, La Ligue des droits de l’Homme Sète et Bassin de Thau , l’Association des chrétiens pour l’Abolition de la Torture, les Bons Samaritains, les Femmes du Soleil, Emmaüs Sète-Frontignan, JRS Welcome Hérault, l’Association d’Entraide Familiale Protestante, l’Association de Défense des Marins Abandonnés de Sète, Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Publique, les Amoureux de la vie.