Coronavirus : les médecins libéraux organisés pour prendre en charge les patients en toute sécurité. Jour 09, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

Suivez cet article aujourd’hui [25-03-2020 : Mis à jour tout au long de la journée _]

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

ONU : « le Covid-19 menace l’humanité tout entière, c’est donc l’humanité tout entière qui doit se défendre.« 

Ce mercredi soir à Mulhouse, le Président de la République a pris la parole à l’attention de la Nation :

Toujours dans sa posture de chef de guerre Emmanuel Macron parle de lignes et d’union : « nous devons n’avoir qu’une obsession, être unis contre le virus … lorsqu’on engage une guerre, on s’y engage tout entier, on se mobilise dans l’union« .

Pour soutenir la population Emmanuel Macron lance l’opération militaire « Résilience » 

L’opération Résilience explique-t-il, « sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien de la population, ainsi qu’à l’appui au service public pour faire face à l’épidémie de Covid-19. » C’est une opération distincte de l’opération Sentinelle, « qui continue de se concentrer sur la lutte contre le terrorisme« , a ajouté le Président.

Occitanie : 140 centres de consultations dédiés COVID-19

La prise en charge en ville de personnes présentant des symptômes de COVID-19 doit être assurée en priorité par le médecin traitant, ou par un médecin de ville, quand les patients n’ont pas de médecin traitant.

Pour ne pas être en contact avec d’autres patients

Dans leur cabinet, comme dans les maisons de santé et dans les communautés professionnelles territoriales de santé les rendez-vous sont organisés permettant que les patients venant consulter pour des suspicions de COVID-19 ne soient pas en contact avec d’autres patients. Ils peuvent aussi proposer à leurs patients des téléconsultations.

Des centres de consultations dédiés COVID-19 

Plus de 140 centres de consultations dédiés COVID-19 se mettent en place progressivement dans la région. Certains professionnels ont décidé de délocaliser leur cabinet dans des centres de consultations dédiés COVID-19 quand les conditions matérielles ne permettaient pas d’accueillir leurs patients à leur cabinet en toute sécurité.

Méthode : ces centres de consultations ne sont accessibles qu’après une régulation effectuée par un médecin. Pour cela les patients doivent appeler leur médecin traitant ou, à défaut le centre 15, pour bénéficier d’une orientation vers l’un de ces centres. 

À noter : ces centres de consultation, comme toutes les autres formes de consultations, doivent être appréhendés par la population dans le stricte cadre des consignes de confinement édictées par le gouvernement.

Edouard Philippe déclare que « nous ne sommes qu’au début de la crise« 

« Nous ne sommes qu’au début de la crise » déclare le Premier ministre Édouard Philippe, ce mercredi 25 mars 2020.

Et en même temps : au moins cinq plaintes ont été déposées contre Édouard Philippe, Olivier Véran ou Agnès Buzyn, par deux associations et trois particuliers. Ces plaintes portent pour des faits de « mise en danger de la vie d’autrui », ou « d’homicide involontaire, » selon une source judiciaire proche de France info. Cinq plaintes donc ont été déposées, depuis lundi 23 mars, auprès de la Cour de justice de la République.

Des plaintes déposées aussi en vertu de l’article 223-7 du code pénal précisant que « quiconque s’abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. » À cela s’ajoutent en plus des plaintes déposées par des soignants.

2 933 nouveaux cas de coronavirus en France

Le Directeur Général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé ce soir : « aujourd’hui nous avons 25 233 cas confirmés par tests. » Le bilan était de 22 300 cas hier, soit 2 933 nouveaux cas en 24 heures.

11 539 personnes atteintes du Covid-19 sont actuellement hospitalisées, dont 2827 cas graves en réanimation. Un tiers des personnes hospitalisées ont moins de 60 ans a précisé le Directeur Général de la Santé.

1 331 décès ont été notifiés en milieu hospitalier depuis le début de l’épidémie, 86% ont plus de 70 ans. À noter : les décès en EHPAD ou encore en ville ne sont toujours pas comptabilisés dans le bilan quotidien. Et 3 900 personnes sont sorties de l’hôpital guéries.