Même pendant la phase épidémique, l’ensemble du système de soins de ville est mobilisé et reste ouvert.

VOIR AUSSI : Le Département de l’Hérault ouvre 29 collèges pour accueillir les enfants des personnels soignants

À moins d’avoir des symptômes sérieux qui nécessitent de recourir au 15, il faut prioritairement s’adresser à son médecin traitant. Même, en cas de symptômes (toux, fièvre) qui font penser au COVID-19 : il faut privilégier le repos à la maison et évite les contacts. Il est aussi conseillé d’appeler son médecin traitant ou un médecin avant de se rendre à son cabinet, ou à défaut le médecin de garde.

Même pendant la phase épidémique, l’ensemble du système de soins de ville est mobilisé et reste ouvert. Les médecins, généralistes et spécialistes assurent les consultations sur rendez-vous et organisent des plages horaires dédiées aux patients qui présentent des signes respiratoires.

Une application pour trouver un(e) infirmier(e)

La profession infirmière est également mobilisée, pour juguler cette crise inédite. Plus de 3 300 infirmières sont aujourd’hui référencées dans l’application INZEE CARE, qui permet de trouver une infirmière assurant le suivi des patients atteints par le COVID-19 à domicile.

L’URPS des médecins libéraux propose également une solution de télémédecine gratuite pour tous les médecins de la région. Ce dispositif MEDICAM est d’ores et déjà actif et compte actuellement plus de 1 850 médecins inscrits.