À Montpellier, le CHU s’est réorganisé pour faire face à l’épidémie de Coronavirus COVID-19. Face à cette crise extraordinaire, le CHU rappelle les bons gestes à adopter.

Ce lundi soir, nous comptons 284 confirmés en Occitanie, dont 3 personnes guéries, 23 en réanimation et 3 décès. Il y a 109 cas dans l’Hérault.

VOIR AUSSI : Coronavirus : décès d’un homme de 76 ans dans l’Aude et 254 cas confirmés en Occitanie

Première interrogation, quand faut-il appeler le SAMU Centre 15 ?

Alors que le SAMU Centre 15 fait face à un afflux important d’appels, le CHU appelle à ne composer le 15 qu’en cas de suspicion d’infection pulmonaire (forte fièvre, douleur respiratoire). Pour toute question relative au Coronavirus COVID-19, il est recommandé d’appeler le numéro national gratuit : 0 800 130 000, en cas de symptômes bénins (toux, écoulement nasal, fièvre modérée), il est préconisé de restez chez soit, et, si besoin, d’appeler son médecin traitant.

Deuxième interrogation, quand faut-il se rendre aux urgences ?

À Montpellier, le service des urgences du CHU s’est réorganisé, afin de mettre en place deux filières distinctes, une filière spécifique pour les patients atteints de détresse respiratoire, et une filière spécifique pour toutes autres urgences.

Si les urgences sont ouvertes à tous les patients qui en ont besoin, les urgences du CHU de Montpellier n’accueillent plus les patients sans aucun signe de gravité.

Troisième interrogation, comment est organisé le dépistage du Coronavirus COVID-19 ?

Depuis le passage au stade 3 de l’épidémie, le dépistage systématique n’est plus la règle.

Les tests de diagnostics du Coronavirus COVID-19 sont réservés à deux types de population, les personnes présentant des symptômes respiratoires dont l’état de santé nécessite une hospitalisation, il s’agit alors de confirmer ou infirmer le diagnostic afin de permettre l’hospitalisation et la prise en charge et par les professionnels de santé, et présentant des symptômes et travaillant spécifiquement auprès des publics les plus fragiles.

Quatrième interrogation, qu’en est-il des activités non urgentes ?

Depuis le 12 mars dernier, le CHU de Montpellier a lancé le report des activités sans perte de chance pour les patients à compter du lundi 16 mars 2020 à 8 heures. Ces déprogrammations sont organisées par les équipes médicales et les assistantes médico-administratives. L’appréciation de la perte de chance est réalisée par chaque équipe médicale, au cas par cas.

Pour les patients ayant rendez-vous au CHU de Montpellier pour une consultation, un examen ou une intervention, le 16 ou le 17 mars, deux situations sont possibles, soit la personne n’a pas été contactée par le secrétariat, sa venue est donc maintenue, soit la personne a été contactée par le secrétariat pour reporter son rendez-vous, sa venue est alors annulée.

Cinquième interrogation, qu’en est-il des visites ?

À partir du mardi 17 mars 2020, l’ensemble des visites est suspendu au CHU de Montpellier, sauf les visites des parents dans les secteurs de Pédiatrie, les visites des conjoints en Maternité, et sauf dérogation expressément donnée par l’équipe médicale.