Après avoir appelé à des rencontres pour étudier les moyens de porter pendant la prochaine élection l’esprit des luttes qui se mènent depuis des mois tant sur le plan des revendications sociales (retraites, salaires, emploi…) que sur la défense des libertés plus que jamais menacées.

Après avoir proposé aussi, dans ce même esprit combatif, qu’à cette élection soit défendu un programme de mobilisation municipale pour que Montpellier se donne pour priorité d’être une ville prise en main par ses habitants, rompant avec les historiques arrangements politiciens hérités du frêchisme et menant en priorité une lutte sans concession contre le développement de la misère, de l’exclusion et des stigmatisations…

Le NPA 34 fait le double constat qu’aucune des listes présentes à gauche ne participe d’une telle démarche radicale, populaire et démocratique crédible mais également que les secteurs fortement mobilisés contre les politiques macroniennes-capitalistes (qu’elles soient nationales ou déclinées à Montpellier)  n’ont pas manifesté localement de disponibilité pour investir ces dynamiques anticapitalistes sur le terrain électoral.

S’il est clair qu’aucune voix ne saurait se porter sur les listes de droite ou d’extrême droite, le NPA 34 ne donnera aucune consigne de vote à Montpellier et appelle à continuer la mobilisation dans la rue et dans les lieux de travail pour qu’émerge une alternative de rupture radicale avec le (dés)ordre en place.

NPA 34 Comité de Montpellier