C’est son choix ! Christophe Chassaigne, rédacteur en chef de France 3 Languedoc-Roussillon dit assumer sa sélection de quatre candidats sur quatorze, pour un débat sur une télévision de service public, mais certains d’entre eux ont décidé de le zapper ce soir.

« Si les conditions d’un débat pluraliste et démocratique ne sont pas garanties, je ne participerai pas à ce débat télévisé ce soir, » explique Michaël Delafosse dans un communiqué de presse et dans un tweet.

Christophe Chassaigne peut-il revoir sa copie ?

Il y a donc un : si. Christophe Chassaigne peut-il revoir sa copie en quelques heures ? Mettre en place une nouvelle logistique ? Y a-t-il un possible feuilleton à suspense que proposerait France 3 ? Non, le débat semble annulé, pour de vrai, pour ce premier tour.

De son côté Mohed Altrad est direct, ne laissant pas l’opportunité au service public de faire une marche arrière de dernière minute : « le pluralisme politique et la liberté d’expression sont essentiels au débat démocratique. Ce sont des valeurs que je prône, ce sont ces valeurs que je respecte, par solidarité avec les autres candidats, en me désengageant du débat organisé ce soir par France 3 Languedoc-Roussillon.« 

Alex Larue dans l’analyse de la situation

Alex Larue propose une vision plus globale de la situation. Contacté par téléphone, le candidat de la droite explique : « je prends acte de l’annulation du débat. Cela fait plus d’une semaine que nous sommes au courant que nous ne serons que quatre. Je m’étonne que certains annulent le jour même ? » Puis Alex Larue se pose une question plutôt légitime : « d’autres candidats se plaignent de ne pas avoir été invités, alors qu’ils désertent des débats où ils sont attendus, je m’interroge ? » De son côté, il reste plutôt réfléchi : « ça m’est arrivé de ne pas avoir été invité, je n’ai pas eu de réaction par respect de la ligne éditoriale de chaque média« .

Même tonalité du côté de Coralie Mantion

Pour Manu Reynaud, directeur de campagne de la candidate de « Choisir l’écologie pour Montpellier », aussi contacté par téléphone : « c’est dommage d’annuler ce débat, entre un maire sortant qui refuse tous les débats, et d’autres qui trouvent des raisons de s’en défausser au dernier moment, on prive les Montpelliérains de débats contradictoires et d’espaces démocratiques.«