Les insoumis qui soutiennent la liste Vincent Bouget – Jo Menut se sont réunis le 25 février pour faire la déclaration suivante.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence confirme notre choix de ne pas dire « Merci patron » à Daniel Richard. Elle le révoque de son poste de directeur général de Souleiado, lui reprochant « un comportement inadapté pour un dirigeant« .

Dans les motifs de cet arrêt, on trouve « harcèlement moral » et « menaces de licenciement envers les salaries« . Cela conforte ce que disaient de lui les syndicats des 3 Suisses : « dictateur, froid, dédaigneux… »

La France Insoumise est toujours solidaire des salariés et de leurs syndicats qui défendent nos retraites.

Le marketing de l’écologie libérale ne doit pas nous faire oublier qu’avec le capitalisme roi, les intérêts des salaries et du profit s’opposent.La France Insoumise fait la campagne de l’ouvrier Philippe Poutou à Bordeaux. Comment peut-elle soutenir Daniel Richard, un grand patron Macron-compatible, à Nîmes ?

Nous appelons les membres de la France Insoumise à quitter cette liste, par respect pour nos convictions communes.

Le collectif Nîmes L’Insoumise.