[VIDEO & ITW] Montpellier. C’est un rassemblement citoyen que souhaite Jean-Louis Roumégas avec sa liste « Écologie pour tous. » Ce mercredi 26 février, « au coeur d’une campagne qui commence vraiment ,» selon ses mots, l’équipe du candidat avait organisé une conférence de presse pour parler sécurité, alimentation et démocratie.

Interview avec Jean-Louis Roumégas sur le budget participatif, qu’il fera passer de 600.000 euros, à 10 Millions par an. Sa méthode citoyenne pour associer les habitants à la conception de la ville, son lapsus sur « Montpellier la citoyenne. » La « fuite des cerveaux » avec Thierry Teulade, l’homme qui avait organisé sa propre primaire écologiste pour « polluer » la primaire EELV, aujourd’hui numéro 15 sur la liste de Philippe Saurel. Une transition compliquée face à la trajectoire du monde industriel, et un travail à faire au-delà des lobbies. Vers un programme et une gouvernance sans compromis ?

ITW de Jean-Louis Roumégas, tête de liste « Écologie pour tous » : « Le pouvoir citoyen sera plus fort que le pouvoir des lobbies » :

« L’écologie, ce n’est pas la lutte des classes » Jean-Louis Roumégas

Le changement profond doit se traduire dans la réalité économique pour Jean-Louis Roumégas. « Il faut construire les solutions avec tout le monde, les acteurs économiques doivent être totalement partie prenante de la transition écologique que nous souhaitons à Montpellier », insiste le candidat. En précisant : « l’écologie, ce n’est pas la lutte des classes ».

« La théorie de l’effondrement, ce n’est pas une théorie d’hurluberlu »

Une Ville bio éthique, en matière d’alimentation, c’est la campagne vidéo qui est mise en ligne cette semaine : #Mavillebioéthique. Un enjeu de développement durable pour la numéro deux Daphné Destievan, comme pour Jean-Louis Roumégas qui précise : « l’autosuffisance alimentaire est une thématique qui occupe vraiment les esprits. La théorie de l’effondrement, ce n’est pas une théorie d’hurluberlu. » Première mesure, 1000 ha de fermes urbaines avec l’organisation d’une participation des citoyens. Objectif : créer une alimentation bio pour tous, et surtout « avec des prix accessibles pour une alimentation saine de qualité », confirme Jean-Louis Roumégas.

Une « Tournée des quartiers » pour concevoir des projets

Avec #MaVilleMesIdees les citoyens sont invités à co-construire leurs quartiers. En parallèle d’une campagne très numérique, la liste « Écologie pour tous » qui sera présentée ce samedi 29 février fait un travail de proximité quartier par quartier avec des hommes et des femmes-sandwiches. Une sorte de « Tournée des quartiers » pour concevoir des projets avec les habitants des quartiers.

Sécurité : « Il faut arrêter de mélanger les missions »

Et question sécurité, le candidat veut privilégier un travail de proximité, un développement dans les collectivités des travaux d’intérêt général, avec un encadrement éducatif dans les quartiers à fort taux de chômage. « La sécurité, c’est un vrai sujet, mais on n’est pas obligé de s’en occuper de façon aussi caricaturale que le fait l’ensemble des candidats […] faire croire qu’il suffirait de recruter 100 policiers municipaux pour résoudre le problème, c’est tout simplement mensonger ». Pour Jean-Louis Roumégas 30 policiers suffiront, en revanche il faut créer une coordination, et une complémentarité avec la police nationale, « il faut arrêter de mélanger les missions ».

Samedi la liste complète sera présentée, pour l’heure les cinq premiers sont : Jean-Louis Roumégas, Daphné Destievan, Stéphane Herb, Olivia Stamm-Ferrié et Michel Lentheric.