Ce jeudi, le candidat de « L’Écologie pour tous » a proposé la création d’un « corridor de biodiversité », le long de la rue du Guesclin, pour en faire « un démonstrateur de ce que l’on peut faire pour garantir le bien vivre et la convivialité dans une ville écologique ».

VOIR AUSSI : Montpellier : Friche Du Guesclin, « tous ces espaces végétalisés doivent être préservés »

Pour le candidat écologiste (sans étiquette), il s’agit aussi de faire de cette (future) reprise en main de l’ancienne propriété de la SNCF, un exemple de ce qu’aurait pu donner la mise en place d’un futur « conseil participatif », une de ses promesses de campagne.

Annonce - Pub - Advertisement

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Jean-Louis Roumégas propose « Montpellier la Citoyenne », pour « changer le modèle de gouvernance de la Ville »

Un dispositif qui « consistera à mettre autour de la table, sur un projet précis et pour un temps limité, toutes les parties prenantes », avec pour « tâche de recueillir toutes les attentes, les usages, les contraintes, afin de permettre à chacun de s’exprimer avant même la conception du projet ».

Quel futur pour l’îlot Du Guesclin ?

En pratique, le candidat souhaite adosser la végétalisation « à un véritable projet d’urbanisme pour créer des corridors de biodiversité », « et d’accompagner cette végétalisation d’une déminéralisation pour limiter l’effet des canicules ».

Ilôt Du Guesclin – Montpellier (Écologie pour Tous – Tout droits réservés)
Annonce - Pub - Advertisement