[VIDEO] Municipales : à Sète, Sébastien Pacull travaille à l’unité des Sétois

Interview Sébastien Pacull et Jean-Luc Grégoire : "Union des droites et des citoyens" Sète Municipales 2020.

[VIDEO] C’était le patron des Républicains de l’Hérault, Sébastien Pacull est en quelques semaines devenu le symbole de l’unité des droites et des citoyens du bassin de Thau, ou plus encore du département. Avec lui, Sète verra peut-être un Maire qui souhaite gouverner pour et avec, tous les Sétois ?

« En tant que Maire, vous devez gérer 100% de la population »

Cela pourrait paraitre anecdotique, mais c’est un marqueur fort de l’état d’esprit du candidat des droites à Sète : l’ouverture. Entre dans sa liste « d’union des droites et des citoyens » soutenue par le Rassemblement National et Debout la France : Jean-Luc Grégoire, un homme du social, un homme de Gauche engagé à l’époque auprès de François Liberti avec Puissance Sète. Sébastien Pacull tient à préciser : « Jean-Luc pour moi, ce n’est pas une prise de guerre. On a commencé à échanger, et je trouvais assez pertinentes, ses prises de position. Donc j’ai voulu confronter mes idées programmatiques avec un homme de Gauche pour voir si j’étais en phase avec la population ou pas. En tant que Maire, vous devez gérer 100% de la population […] Et pour moi le social, ce n’est pas quelque chose qui est de droite ou de gauche. Ma théorie, c’est de dire que je suis Pasqua pour le régalien, plutôt Philippe Séguin pour l’aspect social et économique, et De Gaulle travaillait avec des gens de Gauche. Avec Jean-Luc Grégoire, sa vision du territoire qui n’est pas celle que je peux avoir en tant qu’homme de droite, permet aussi de m’éclairer et de me donner toute la dimension de ce qui se passe sur Sète, sans clivage politique. »

Côté Jean-Luc Grégoire, c’est « la spontanéité et le naturel qui traduisent le mieux cette démarche », avec une volonté commune : « pouvoir servir au mieux les Sétois et les Sétoises. »

Interview Sébastien Pacull et Jean-Luc Grégoire :

« On est là pour les servir, sans se servir »

Moins sulfureux dans sa Com’ que Robert Ménard à Béziers, plus pragmatique, Sébastien Pacull dessine à Sète ce qui pourrait faire école à droite, au niveau national. Bref de quoi réveiller le président de LR, Christian Jacob qui rêve de faire rebondir la droite. 

Puis le candidat de « l’union des droites et des citoyens » précise pour conclure : « je vais signer 28 points de la Charte Anticor. Je veux une totale transparence par rapport à la corruption éventuelle des élus. Ce qui me parait très important c’est que la population comprenne bien qu’on est là pour les servir, sans se servir. »

VOIR AUSSI Le Rendez-Vous avec Sébastien Pacull : « j’ai des citoyens de tous bords, qui sont en train de vouloir me rejoindre »