Lors des Assises départementales du tourisme qui ont eu lieu le 3 février, 200 professionnels du milieu se sont rassemblés pour aborder le sujet de l’itinérance douce et des ambitions du département quant au développement de cette pratique.

L’itinérance douce, une pratique en vogue. Le tourisme itinérant consiste en un déplacement d’au moins deux nuits passées dans deux hébergements différents et bénéficiant le soir d’un accueil et de services adaptés.

L’itinérance est qualifiée de « douce » lorsqu’elle utilise des modes de transports non motorisés (à pied, à vélo, à cheval), au plus près de la nature et dans le respect de l’environnement.

L’Hérault, fort de son capital paysager, d’un climat propice au hors saison, d’un réseau dense de sentiers de randonnées, de pistes et boucles cyclables, de voies fluviales, et d’un maillage avec les grands itinéraires nationaux et européens, dispose d’un fort potentiel pour le développement d’un tourisme en mode doux et se voudrait pionnier en la matière.

Ces Assises ont notamment dévoilées : 8 innovations majeures en 2020

  • Un nouveau chemin de Saint-Jacques de Compostelle : la voie des Piémonts GR 78. En reliant la Voie d’Arles à Carcassonne, ce nouvel itinéraire offrira une traversée de 160 km par la plaine et les vignobles, entre Montpellier, Béziers, le Canal du Midi, le Minervois. Le GR 78 verra le jour en 2021
    .
  • Une Charte Accueil-Hébergement des chemins de Compostelle. Création d’une Charte Accueil sur les Chemins de Compostelle, dédiée aux hébergeurs situés à moins de 2 km d’un itinéraire jacquaire. Cette Charte sera déployée sur tout le territoire en 2020
    .
  • Enfin, la voie verte du canal du Midi ! Inscrit au patrimoine de L’UNESCO depuis 1996, le canal du midi connaît un tourisme fluvial plus important que le Seine avec plus de 70M de retombée. Souhaitée depuis de nombreuses années, la requalification en voie verte de la partie héraultaise de la V80, le long du canal du Midi est donc lancée.
    .
  • Plus de 100 lieux labellisés Accueil Vélo. Ce label de référence est déployé dans l’Hérault et est attribué aux professionnels garantissant une prestation de qualité, adapté aux besoins des touristes à vélo et situé à moins de 5 km d’un itinéraire cyclable balisé et sécurisé.
    .
  • 20 stations vélos et plusieurs « Halte vélo » avec le Plan Vélo. En cas de panne ou de fortes chaleurs, le cyclotourisme peut être un parcours du combattant. En 2020, le Département innove et crée plusieurs « Haltes vélos », lieux de repos où les cyclistes pourront trouver tout le nécessaire.
    .
  • La « Malle postale », pour transporter ses bagages en itinérance. Ce service permettra de voyager léger, en confiant le transport de ses bagages à un tarif abordable. Cette prestation ouvre en 2020 et sera expérimentée dans le Haut-Languedoc, autour de la voie verte Passa Païs et du sentier de Grande Randonnée du Pays Haut-Languedoc et Vignobles.
    .
  • Deux nouveaux GR de pays, au Salagou et dans le Minervois ! Le premier offrira une boucle dans les magnifiques vignobles (Minervois, Saint-Chinian, Faugères). Le second reliera le lac du Salagou au lac d’Avène, à la fin 2020, au cœur de paysages splendides et avec toutes les facilités d’accès et d’intermodalité.
    .
  • Le Réseau Vert de l’Hérault parmi les 6 territoires européens du programme OURWAY. Ce programme finance la préservation des voies vertes en Europe, via le Fonds européen de développement régional. Le Département de l’Hérault a été retenu parmi les 6 territoires européens aidés. Grâce à ce soutien, le Département engage dès 2020 une étude visant à valoriser de nouveaux tronçons.

L’Hérault souhaite ainsi coordonner les projets de développement autour de l’itinérance douce avec les aménagements de loisirs en pleine nature. Ont déjà été aménagé de nombreux sites d’escalades, de spéléologie, de VTT et des espaces de courses d’orientation. Pour la suite, le département s’engage à continuer dans cette optique avec la mise en place de tracées cyclables et de sentiers GR/GRP supplémentaires.