Au terme de plusieurs mois de concertation avec les forces en présence pour rassembler le plus possible la gauche et les écologistes en vue des élections municipales à Montpellier, Place publique Hérault a constaté leur division persistante. 

En conséquence, le mouvement, fondé notamment par Raphaël Glucksmann et Jo Spiegel, a arrêté sa position pour le premier tour.

Au terme d’une assemblée générale et d’un scrutin électronique réalisé au jugement majoritaire, ses adhérent.e.s ont décidé le 27 janvier d’apporter leur soutien à la liste La gauche qui nous rassemble de Michaël Delafosse.

C’est à ses côtés que Place publique poursuivra jusqu’au bout ses efforts d’union pour que les montpellierain.e.s ne soient pas privé.e.s du changement de cap que méritent une ville et une métropole très déficitaires en démocratie, en écologie et en solidarité.

Face à ces urgences, Place publique continuera de proposer à Michaël Delafosse et aux organisations qui le soutiennent le rassemblement des idées, des femmes, des hommes, des propositions issus des autres forces écologistes et de gauche, si divisées, et des collectifs citoyens participant à ces élections.

C’est pour sa volonté de rassembler, son expérience et ses qualités humaines que Place publique Hérault fait confiance à Michaël Delafosse. C’est aussi parce qu’il a maintes fois manifesté son adhésion à ce qui est l’ADN de Place publique : faire de la politique autrement en promouvant une gouvernance partagée au sein de la Municipalité, de la ville, de la Métropole.

C’est en rassemblant ceux qui se ressemblent, en partageant les pouvoirs et les responsabilités, avec et pas seulement pour les citoyennes et les citoyens, à commencer par les plus déconnecté.e.s du service de l’intérêt général, que nous répondrons au mieux et au plus tôt, ensemble, aux urgences écologiques, sociales et démocratiques.

Place publique Hérault