La MSA est le 2éme organisme de protections sociales et par son guichet unique couvre toutes les branches de la protection sociale (Familles, Maladies, Retraites, Sécurité au travail et Médecine du travail et Recouvrement des cotisations sociales) 

Les politiques gouvernementales affaiblissent la MSA, les suppressions massives d’emplois (30% d’effectifs en moins en 10 ans), la diminution des moyens financiers de fonctionnement, les choix du tout numérique comme unique solution, l’abandon des permanences ont fortement impacté la qualité du service rendu et éloigné les assurés des lieux de contact.

Dans l’Hérault, pour les salariés-es des productions agricoles ou de transformations, des Services à la Personnes ou des Organismes Professionnels Agricoles, la faiblesse des salaires, les temps partiels, la précarité de l’emploi, le recours massif à l’emploi saisonnier et aux CDD rendent la MSA indispensable.

La MSA doit pouvoir assurer l’accessibilité de l’ensemble des droits ouverts aux assurés, pour la famille, la maladie, la retraite, la Médecine du travail et assurer la continuité des revenus de remplacement en cas de maladies ou d’accidents et le versement des pensions de retraites en continuité de la cessation de l’activité.

Les salarié-es de la MSA par leur engagement et professionnalisme, dans des conditions très dégradées permettent encore à l’institution d’assurer, avec difficulté, ses missions.

Les élu-es CGT agissent avec déterminations pour combattre tout ce qui affaiblit la Mutualité Sociale Agricole. 

La santé n ‘a pas de prix. Le droit à la santé pour toutes et tous en dehors du domaine lucratif, le droit à bien vieillir, le droit à la retraite, sont la règle pour la CGT.

La CGT revendique : 

  • Des salaires, avec un SMIC à 1850 euros, des grilles de salaires permettant des évolutions de carrières et la reconnaissance des compétences et de la pénibilité des métiers.
  • Un droit de partir à la retraite à 60 ans et 55 ans pour les métiers pénibles avec 75% du revenu d’activité, de comptabiliser les années d’étude, la prise en compte de la précarité et d’indexer les pensions sur les salaires.
  • Pour le financement : une augmentation des salaires, l’arrêt des exonérations de la part patronale des cotisations, une contribution sociale des revenus financiers, combattre efficacement l’évasion fiscale, permettent de pérenniser financièrement une protection sociale de qualité.

En votant et en faisant voter massivement pour les listes CGT aux élections MSA, c’est se donner les forces pour défendre et améliorer notre sécurité Sociale et affirmer que nous sommes loin du renoncement et de la fatalité prônés.

CGT Hérault