[VIDEO] Alex Larue, pour Montpellier : “il est temps de changer”

Si Philippe Saurel, le dentiste socialiste exclu a su faire son bout de chemin en partant avec 5 % dans les sondages en 2014, il n’y a aucune raison qu’en 2020 l’avocat d’affaires Alex Larue, avec son pacte de confiance, et sa capacité à rassembler sa famille politique, ne puisse pas faire aussi bien.

Énergie, c’est l’ambiance de ce lundi 16 décembre en fin d’après-midi pour l’inauguration de la permanence de campagne du candidat LR et UDI à Montpellier. Une volonté de changer de cap affichée et revendiquée, pour Montpellier : “il est temps de changer”.

Pacte de confiance : nouvelle façon de faire de la politique

On est passé de Montpellier la surdouée à Montpellier la saturée, explique le candidat de la droite. “Saturée…” on comprend mieux son expression : “aérer la ville,” comprendre ventiler, faire circuler l’air frais, celui des idées, pour trouver et installer de nouvelles solutions. Avec comme annoncé, lors de sa déclaration de candidature en mai dernier “un pacte de confiance.” C’est-à-dire un engagement ferme devant huissier, sur des objectifs chiffrés. Alex Larue précise : “cette nouvelle façon de faire de la politique, c’est ce que l’on veut incarner.

Être plus heureux dans cette ville

Ce qui a caractérisé Montpellier ces 40 ans dernières années, c’est la volonté politique assumée de faire la course à l’échalote de la démographie…” Alors le candidat Alex Larue assume une position très claire, même si cela peut froisser certains professionnels de l’immobilier dit-il : “mon objectif, ce n’est pas que nous soyons plus nombreux, mais que nous soyons plus heureux dans cette ville.

Sécurité à Montpellier

Mais “l’urgence chronologique sera la sécurité dans le programme que défendra Alex Larue. Et dans un sourire, il fait comprendre : “d’ailleurs tous les candidats nous courent après, en parlant sécurité.” L’ objectif revendiqué à ce niveau est de “travailler de façon vigoureuse, sans tabou, dans le cadre législatif […] La première des libertés, vous le savez, c’est d’être en sécurité. Si vous n’êtes pas en sécurité, vous n’êtes pas libre.”

“J’ai la conviction qu’il peut y avoir une croissance verte, une croissance vertueuse.”

Campagne plus que lancée, Alex Larue a fait un « strike » de tous les candidats face à lui, comme au bowling, ils les a renversés en un discours, pour réaffirmer que lui seul est légitime pour incarner le changement : “je rappelle qu’il y a quatre candidats, qui sont issus de la majorité, qui a dirigé la ville pendant les 40 dernières années, Patrick Vignal, Michaël Delafosse, Philippe Saurel s’il est candidat, et Jean-Louis Roumégas. Comment voulez-vous que ces personnes qui ont participé à la matrice pendant 40 ans, soient en capacité de renouveler la ville et de renouveler leur vision. En fait ils vont appliquer les vieilles lunes.” Puis à propos de Mohed Altrad : “mais comment voulez-vous qu’un candidat qui est soutenu à bout de bras par Jean-Pierre Grand puisse incarner un renouvellement, ce n’est pas possible non plus.” Puis question : “est-ce que madame Ollier et ses camarades peuvent incarner un renouvellement ? Et je dis bien camarades. Le mot n’est pas par erreur, ce n’est pas de la rhétorique. Pourquoi camarades ? Parce qu’en fait, ne vous trompez pas, et si vos amis sont tentés par un vote écologique pour sauver la planète, c’est très bien d’avoir une conscience écologique, mais il faut savoir que Madame Ollier […] elle est issue de la CGT, alors c’est l’extrême gauche repeinte en vert, et ce sont des gens qui sont partisans de la décroissance […] Moi j’ai la conviction qu’il peut y avoir une croissance verte, une croissance vertueuse. Alors, il reste qui ? Il reste notre liste.

Une dynamique est lancée aussi ce lundi :n’ayez pas peur de nous essayer, parce que ça fait 40 ans que vous essayez les mêmes, ça ne marche pas […] Il est grand temps pour notre liste de prendre son envol.

Discours d’Alex Larue le 16 décembre 2019, inauguration de sa permanence de campagne #Municipales2020 #Montpellier :