Montpellier : Marche #NousToutes, « Pas une de plus ! Pas une de plus ! »

Montpellier : Marche #NousToutes, « Pas une de plus ! Pas une de plus ! »

Près de 3.000 manifestantes et manifestants, selon les organisateurs, ont défilé dans les rues de Montpellier.

À l’image des mobilisations qui ont eu lieu partout France, la marche montpelliéraine avait pour objectif de « faire bouger notre pays, obtenir des mesures des pouvoirs publics et en finir avec les violences sexistes et sexuelles que subissent en immense majorité les femmes et les enfants. »

LIRE AUSSI : Violences faites aux femmes : Toutes et tous mobilisées !

Le mouvement #NousToutes est né en septembre 2018, avec pour objectif de « passer du témoignage à l’action », suite à #Metoo.

Depuis le début de l’année 2019, 132 femmes ont déjà été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, 137, selon le collectif Féminicides par compagnons ou ex. En 2018, 121 femmes ont été tuées par leur partenaire.

219 000 femmes sont victimes de violences

Chaque année, 219 000 femmes, selon les chiffres publiés par le Secrétariat d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire. 19% d’entre elles porteront plainte.

Pour les manifestants, il s’agissait aussi d’exiger, « un monde dans lequel les violences n’ont pas leur place. Les femmes et les enfants, aujourd’hui victimes de violences, peuvent être protégé·e·s. Les femmes et les enfants en danger peuvent être mis·es en sécurité. Les criminels doivent être sanctionnés ».