L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

Depuis le 1er novembre, les droits des demandeurs d’emploi sont grandement amputés.

Plus d’un million de personnes vont voir leurs indemnités réduites ou supprimées.

Cette bombe antisociale voulue par Emmanuel Macron s’acharne sur les plus vulnérables sans pour autant faciliter le retour à l’emploi.

Sète, avec un taux de 24% de chômeurs et un taux de précarité trois fois supérieur à la moyenne nationale, cette réforme va réduire encore le pouvoir d’achat de nombreuses familles et impacter l’ économie de notre ville déjà fortement fragilisée.

En effet, les choix de gestion de François Commeinhes depuis 18 ans ont contribué à placer la ville à un niveau de chômage et de précarité jamais atteint à Sète.

Il n’y a rien d’étonnant qu’il soutienne aujourd’hui Emmanuel Macron et ses réformes, celle de l’assurance chômage, comme celles de la loi travail, de la réduction des moyens aux communes, aux hôpitaux publics, ou bien encore la réforme des retraites qui s’annonce.

Je partage la colère qui monte et le 5 décembre, je serai aux côtés des salariés, des retraités, des cheminots, des enseignants, des hospitaliers et des gilets jaunes.

Véronique CALUEBA-RIZZOLO