Julien Colet
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

À Montpellier, à la mairie comme à la métropole, la démocratie est malade : ambiance délétère des conseils municipaux, refus de prêter des salles aux partis d’opposition, faux comptes Twitter…

Vendredi, à l’occasion d’un comité technique, le premier magistrat de la ville a bafoué le dialogue social en refusant aux représentants des salariés la possibilité de s’exprimer.

Pour la France insoumise, la citoyenneté des salariés ne s’arrête pas aux portes du monde du travail.

La liberté d’expression pour les opposants politiques comme pour les salariés est un impératif démocratique.

Pour soigner la ville de l’autocratie, la France insoumise, avec la fédération populaire NousSommes, rappelle sa volonté de mettre en œuvre le référendum révocatoire des élus en cours de mandat et de faire respecter les règles élémentaires du dialogue social et de la démocratie.

Montpellier Insoumis
Julien Colet
Nathalie Oziol

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Hérault : Sonnés par « un coup de massue », les viticulteurs veulent des aides concrètes et vite !

Quelques jours après le déplacement terrain de sa voisine du Gard, Marie Thérèse Lecaillon auprès des arboriculteurs locaux, Jacques Witkowski était à son tour présent, ce lundi 12 avril, toute...

Conseil municipal de Montpellier : Pas d’augmentation des Taux d’imposition des taxes directes et « message très clair aux promoteurs »

101 affaires étaient à l’ordre du jour du conseil municipal, réuni en distanciel, ce lundi 12 avril 2021 En amont du conseil municipal et avant de procéder à l’appel, le...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES