[VIDEO] Dimanche 10 novembre 2019, #TousàVélo : événement national

Un an déjà de mobilisation pour le vélo et les mobilités actives, sur Montpellier et sa métropole. Au départ, c’était une petite phrase en biais d’un élu, devenue hashtag célèbre #JeSuisUnDesDeux. Conséquence : une « manifestive » le 10 novembre 2018, jusqu’aux portes de la mairie.

Dimanche 10 novembre 2019, #TousàVélo

Nouvelle « manifestive » ce dimanche 10 novembre 2019 à Montpellier avec l’étiquette #TousàVélo, un rendez-vous donné à 14h00 sur la place de la Comédie, organisé par Vélocité Montpellier. Une action simultanée avec entre autres villes : Cannes, Nantes, Lyon, Lille, Brest, Valence et Grenoble. Une manifestation nationale avec une carte des évènements qui est à retrouver sur le site de la Fédération française des usagers de la bicyclette.(FUB)

Annonce - Pub - Advertisement

#TousàVélo s’inscrit dans la compréhension de la mobilité, de la santé, et de l’urgence climatique comme des éléments liés. Comme des enjeux clés, des politiques urbaines à mener en priorité. Des politiques qui se donnent comme objectif d’améliorer le bien-être collectif et individuel. Des politiques qui se doivent d’organiser la facilité et la fluidité des transports, pour réduire l’impact négatif de l’automobile sur la qualité de l’air. 2019, il y a toujours trop de personnes qui respirent un air non conforme aux normes de l’OMS. NO2, PM10, PM2,5 C6 H6, Métaux, et Ozone, l’émission de polluants en tout genre reste bien une réalité.

Au Danemark, la politique cyclable est plus qu’ambitieuse, elle est une autre façon d’envisager l’avenir.

Voyage d’études, octobre 2019 : Philippe Saurel a su écouter les citoyens qui en dehors de toute considération politicienne participent aux questionnements de la métropole sur le sujet. Le maire de Montpellier l’exprime ainsi : « la polémique #JeSuisUnDesDeux a été positive. » Pour preuve, l’homme du : « faire une infrastructure pour qu’elle soit utilisée par deux personnes, ce n’est peut-être pas l’idéal », se retrouve à Copenhague, rencontre Marie Kåstrup, Head of Bicycle Program. Occasion de comprendre que lorsqu’une ville veut changer, cela se voit. Au Danemark, la politique cyclable est plus qu’ambitieuse, elle est une autre façon d’envisager l’avenir.

Vidéo, fluidité du vélo et des mobilités actives à Copenhague :

S’il est vrai que Vélocité perçoit des signes positifs au niveau des services techniques de la métropole, la réalité reste qu’une volonté politique tarde à se concrétiser. Côté usagers, aucune véritable amélioration au quotidien. Certains membres de l’association pointent l’inaction : « au niveau de l’entretien de l’existant, et de la présence de véhicules sur les pistes cyclables ». Pourtant un Monsieur Vélo a été nommé en la personne de Thomas Goumont, et surtout le Schéma Directeur des Mobilités Actives qui a été adopté à l’unanimité par le conseil de la métropole le 21 décembre 2018 à Montpellier n’est toujours qu’une lecture instructive de 51 pages avec photos. Le projet souhaite prendre en compte « les cyclistes », mais ne semble pas porter une politique cyclable d’une ville qui aurait déjà pressenti à l’époque, le besoin de déclarer un état d’urgence climatique.

Tout est certainement question de temporalité, Montpellier Méditerranée Métropole a voté un plan vélo de 80 millions d’euros sur dix ans. À suivre : 15 millions devraient être engagés dès 2020. Avant la fin 2019, l’avenue de Lodève comme la rue Gerhardt, théâtre d’un happening politique citoyen, verront naître de nouveaux aménagements.

Philippe Saurel sera-t-il à vélo ce dimanche 10 novembre 2019 ?

Une question qui peut se poser : Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole sera-t-il à vélo, ce dimanche 10 novembre 2019 ? Sachant qu’un dossard portant le numéro deux lui avait été attribué en 2018, une présence dans le peloton dominical de cette « manifestive » serait une « danoise attitude » très remarquée, voire une « vélorution » à la mode Copenhague. Tweet video :

Municipales 2020 : « quel que soit le résultat, de toutes les façons le vélo a gagné »

Il y a de quoi rester positif sur l’avenir, grâce à une transformation plus saine des moyens de transport. Et comme l’expliquait Olivier Schneider Président de la FUB en septembre dernier face à la mobilisation pour le vélo : « il va falloir transformer l’essai. Faire des propositions constructives, les soumettre à l’ensemble des candidats, pour que l’on puisse dire la veille des élections municipales ; quel que soit le résultat : de toutes les façons le vélo a gagné. »

Voir aussi : [VIDEO & ITW] Prochaine révolution citoyenne, préparez vos vélos !

Annonce - Pub - Advertisement